Quotidien

Imprimer

Les couples

Lorsqu’un partenaire dans un couple reçoit un diagnostic de maladie d’Alzheimer ou d’une maladie apparentée, il peut être difficile pour l’autre partenaire de savoir quoi faire et comment agir. Il ne faut pas oublier que les couples ont une longue histoire ensemble et des liens émotionnels puissants, ce qui joue un rôle dans la manière dont ils agissent et réagissent face à un partenaire qui est maintenant atteint de la maladie. Voici quelques suggestions pour aider les couples qui font face au récent diagnostic d’un partenaire :

Vous ou votre partenaire êtes atteint de la maladie d’Alzheimer. Bien que cela fasse partie de votre vie, ce n’est pas qui vous êtes. Le fait de laisser la maladie prendre le pouvoir ne vous aidera pas à y faire face. On dit souvent aux personnes atteintes d’une maladie chronique de garder un esprit positif, mais franchement ce n’est pas toujours possible. Assurez-vous que vous avez quelqu’un à qui parler. La communication vous aidera à traverser la situation. La vie peut être frustrante, et un diagnostic de maladie d’Alzheimer ou de maladie apparentée peut créer des sentiments de contrariété, de tristesse et, parfois, de colère. N’oubliez pas ce qui est important pour vous et ce que vous pouvez contrôler.

Comment peut-on mettre de côté les choses sur lesquelles nous n’avons aucun contrôle? Trouvez ce qui vous apporte du plaisir ou un sentiment de bonheur, et recherchez-les.

Bien que cela puisse parfois sembler difficile, trouvez le temps de faire les activités auxquelles vous et votre partenaire pouvez encore vous adonner. Un nouveau diagnostic peut être comme un visiteur indésirable. Trouvez une activité dans le cadre de laquelle le « visiteur » reste à la porte et n’est pas invité à entrer.

Par exemple, si vous avez toujours aimé voyager et pouvez toujours le faire, allez-y! Passez de bons moments à voir de nouvelles choses ou à revisiter des lieux aimés. Contrairement à ce qui se passe lorsque vous restez dans la maison, le fait de sortir pour faire de nouvelles activités vous tire du cadre où se trouve la maladie. Quelque chose d’aussi mineur qu'« allons nous promener » peut vous emmener dans un endroit où vous et votre partenaire pouvez passer de bons moments en plein air – et ensemble. Cela peut également devenir une façon de faire face à la frustration, en la laissant derrière vous pendant quelques instants et en revenant avec une nouvelle perspective.

Et n’oubliez pas de planifier l’avenir. Tout en profitant de la vie, assurez-vous de planifier votre avenir : prévoyez les problèmes médicaux et financiers. Prenez rendez-vous dès maintenant avec un avocat, un planificateur financier ou les membres de votre famille, afin que vos volontés à tous les deux soient connues et consignées par écrit.

Mise à jour : 01/08/15
Retour au début