Quotidien

Imprimer

Les fêtes et événements spéciaux

La saison des fêtes et les autres événements marquants de la vie peuvent s’avérer particulièrement stressants pour les aidants et les personnes atteintes d’une maladie cognitive. Les lieux inconnus, la présence de nombreuses personnes et l'atmosphère festive et survoltée peuvent causer beaucoup d’anxiété.

Cependant, vous pouvez quand même vous divertir avec les amis et la famille et participer aux fêtes et célébrations importantes. Il suffit de vous organiser longtemps d'avance, de vous fixer des attentes réalistes et de simplifier vos plans, qu'il s'agisse des réceptions de Noël, d'un mariage, d'un anniversaire ou même d'un enterrement.

Voici quelques conseils pour réduire le stress du temps des fêtes ou des événements marquants de la vie et rendre le moment plus agréable pour tous :

  • Soulignez seulement les occasions et traditions qui sont les plus importantes pour vous et votre famille.
  • N'étirez pas vos célébrations. Si les festivités se prolongent sans fin, participez seulement à la partie de l'événement la plus significative.
  • Organisez des réunions familiales plus petites. Cela risque moins de stresser et déstabiliser la personne, particulièrement si elle est à un stade assez avancé d'une maladie cognitive.
  • Réservez un coin tranquille de la maison où la personne pourra se retirer et assurez-vous que quelqu'un lui tienne compagnie.
  • Tenez vos réunions familiales dans un lieu connu pour éviter la confusion.
  • Organisez vos célébrations au moment qui convient le mieux à la personne dont vous avez soin.
  • Assurez-vous qu'il n'y a rien de potentiellement dangereux dans la maison, comme les décorations qui ressemblent à des bonbons ou à des fruits.
  • Demandez à la personne de s'occuper des préparatifs avec vous. Confiez-lui des tâches qu'elle aime toujours faire, comme mélanger la pâte, décorer des cartes de vœux ou emballer des cadeaux.
  • Préparez-lui son repas préféré, mais n'oubliez pas qu'une nourriture trop riche peut provoquer un état d'agitation.
  • Achetez-lui un cadeau qui revêt une signification spéciale. Les réactions sont difficiles à prévoir, mais ne vous offusquez pas si la personne n’est pas très enthousiaste à la vue de ce que vous lui offrez.
  • Organisez des activités chargées de sens, comme regarder de vieilles photos de famille ou chanter des chansons traditionnelles.

Pour parer à une urgence, préparez une liste des cliniques et pharmacies qui sont ouvertes pendant la période des fêtes. Si la personne prend des médicaments, faites votre provision pour ne pas être pris de court.

Les occasions spéciales peuvent réveiller des sentiments de joie ou de peine. Si la célébration rappelle à la personne des événements du passé, elle parlera peut-être des gens et des circonstances de cette époque. Au lieu d'essayer de la réorienter vers le présent, parlez-lui des souvenirs que cette occasion fait ressurgir en elle. La détérioration des capacités de la personne ne diminue en rien son importance au sein de la famille ou la nécessité de l'inclure dans le cadre de vos événements spéciaux.

Réservez-vous du temps pour vous

Ne dépassez pas vos limites. Vous désirez peut-être vous surpasser pour préserver la tradition des années précédentes, mais il est plus important de vous ménager.

  • Demandez à un ami ou à un voisin de vous aider dans votre magasinage ou la préparation du repas, et ne refusez pas l’aide qu’on vous offre!
  • Donnez des tâches précises à vos enfants et aux autres membres de la famille.
  • Recentrez vos priorités. S'agit-il d'une tâche urgente?
  • Félicitez-vous! Reconnaissez la valeur du travail que vous faites et l’importance que vous avez pour la personne dont vous prenez soin.

Et souvenez-vous que vous n'êtes pas seul. Appelez-nous si vous avez besoin de parler à quelqu’un qui comprend le stress auquel vous faites face.


Mise à jour : 10/04/17
Retour au début