Quotidien

Imprimer

Conseils aux aidants pour le repas de l'Action de grâce

L'Action de grâce ne se limite pas à la dinde et à ses accompagnements. Cette fête nous rappelle de rendre grâce à Dieu pour tous les bienfaits dont nous bénéficions, et nous donne également l'occasion de nous retrouver avec la famille et les amis.


Si l'un de vos proches est atteint de l'Alzheimer ou d'une autre maladie cognitive, assurez-vous de prendre les mesures nécessaires pour que tout le monde passe un bon moment. Voici quelques conseils pour venir en aide aux personnes atteintes d'une maladie cognitive et à leur famille pendant l'Action de grâce.


  1. Planifiez adéquatement - Notre intuition nous dit de préparer la personne en vue d'un événement qui changera sa routine quotidienne. Mais ces efforts peuvent la désorienter encore plus et l'angoisser. Si vous allez à un autre endroit avec votre proche, donnez-vous beaucoup de temps pour vous y rendre et expliquez-lui en cours de route.
  2. Donnez-lui beaucoup de repos - Voyez à ce que votre proche dorme plus longtemps ce matin-là ou qu'il prenne une sieste dans l'après-midi, pour qu'il soit bien reposé en vue de la réunion de famille.
  3. Faites-le participer - Si votre proche en a la capacité, demandez-lui de vous aider à préparer le repas en lui donnant des tâches simples, comme peler les pommes de terre. Assurez-vous également de lui trouver une place autour de la table pour qu'il se sente intégré au groupe.
  4. Favorisez la simplicité - Limitez le nombre d'invités à 10 environ pour ne pas le déconcerter. Les personnes atteintes de la maladie d'Alzheimer fonctionnent mieux dans le cadre d'une routine quotidienne bien établie. Essayez de conserver la routine d'une journée normale. Par ailleurs, serait-il préférable de tenir une seule grande réunion avec toute la famille, ou de profiter de la longue fin de semaine pour faire de courtes visites aux divers membres de la parenté?
  5. Communiquez - Encouragez les membres de votre famille à ne pas hésiter à lui adresser la parole et à ne pas parler seulement avec les autres. Donnez-leur des conseils sur les meilleurs moyens de communiquer avec votre proche, en leur rappelant par exemple de prendre conscience de leur langage corporel, de sourire et de faire preuve d'humour.
  6. Soyez souple et répondez à ses changements d'humeur. Si la personne a l'air fatiguée ou irritée, retirez-vous quelques instants avec elle pour prendre une pause. Si la célébration dure toute la journée, prévoyez une chambre ou elle pourra faire la sieste. Toute cette activité et tous ces gens peuvent l'épuiser.
  7. Évoquez ses souvenirs. Alors que la soirée progresse, pensez à une activité mieux adaptée à une personne atteinte d'une maladie cognitive, comme regarder de vieilles photos de famille. Les vieilles photos offrent un excellent moyen d'entamer la conversation et de raviver les souvenirs de votre proche sur une époque qu'il a toujours en mémoire. Si vous n'avez pas de vieilles photos sous la main, vous pouvez toujours parler du passé, des réunions de famille de sa jeunesse, de ses traditions et plats préférés.
  8. Chantez ou écoutez de la musique douce. La musique occupe une place à part dans la mémoire humaine. Très souvent, une personne peut se souvenir des paroles et de la mélodie de diverses chansons, même quand tout le reste est effacé de sa mémoire. Chantez des chansons associées à la fête dans votre famille, ou des chansons que votre proche a toujours aimées.


Mise à jour : 10/04/17
Retour au début