La maladie

Imprimer

Maintenez une vie sociale active

Le maintien des liens sociaux vous aide à garder votre cerveau en forme. Il a été démontré que le cerveau des personnes qui ont des contact sociaux réguliers fonctionne mieux que celui de celles qui n'en ont pas. L'interaction sociale semble avoir un effet protecteur qui pourrait aider à diminuer votre risque d'avoir une maladie cognitive. 

L’activité sociale permet aussi aux personnes atteintes de troubles cognitifs de continuer à être actives et d’avoir une vie remplie, ce qui, en plus, améliore leur qualité de vie.

Maintenez vos relations amicales et créez-en de nouvelles. Restez actif socialement en continuant de travailler, en faisant du bénévolat, en voyageant, en poursuivant vos passe-temps ainsi qu'en gardant contact avec votre famille et vos amis. Soyez ouvert aux nouvelles expériences.

En restant actif et en vivant pleinement votre vie, vous aidez à réduire votre niveau de stress, rehausser votre humeur et solidifier vos relations.

Agissez pour maintenir une vie sociale active

  • Acceptez les invitations et envoyez-en quelques-unes à votre tour.
  • Tirez le maximum de vos occasions de socialiser chaque jour. Parlez avec le chauffeur de taxi ou le commis du magasin, et engagez la conversation dans l'ascenseur.
  • Aidez les autres. Faites spontanément un geste de gentillesse.
  • Parlez au téléphone ou échangez des courriels.
  • Participez aux clubs de bienfaisance, faites du bénévolat ou joignez-vous à un groupe de loisirs.
  • Combinez l'interaction sociale à une activité physique (club de marche ou cours de conditionnement physique) ou à une activité mentale (discuter dans un club de lecture ou assister à une pièce de théâtre), et amusez-vous tout en influençant positivement la santé de votre cerveau.
  • Riez. Souriez à quelqu'un.
  • Pour connaître d'excellentes façons d’améliorer la santé de votre cerveau, visitez nos pages CyboulotMD.

Bea Kraayenhof

Après mon diagnostic, j’ai compris que la meilleure chose à faire était de vivre pleinement ma vie. J’aime encore fabriquer des cartes de vœux, collectionner des recettes, lire des romans et assister à des événements et à des spectacles de danse. Sortir et socialiser, c’est important pour les personnes atteintes de troubles cognitifs.
- Bea Kraayenhof (centre), atteinte d’une dégénérescence frontotemporale

Remarque : Vous devez tenir compte de vos capacités, de votre état de santé et de vos intérêts lorsque vous choisissez des activités pour améliorer la santé de votre cerveau. Si vous avez des questions au sujet de votre situation, parlez-en à votre médecin ou fournisseur de soins de santé.


Mise à jour : 02/16/12
Retour au début