Imprimer

Stratégie nationale sur les maladies cognitives

Les Canadiens insistent continuellement sur la nécessité de mettre en place des services de soins et de soutien mieux intégrés. Selon une enquête récente de Nanos, 83% des personnes interrogées croient qu'il serait nécessaire pour le Canada d'adopter une stratégie nationale sur les maladies cognitives. Nous avons besoin d'une stratégie nationale globale et efficace qui nous permettra d'améliorer nettement la qualité de vie des personnes atteintes de ces maladies.

D'ici 2031, c'est-à-dire dans moins de 20 ans, 937 000 Canadiens seront atteints de l’Alzheimer ou d’une autre maladie cognitive. Une stratégie nationale nous permettra de surmonter cette crise croissante en coordonnant tous les efforts nationaux dans le domaine de la recherche, des soins cliniques et institutionnels, et des programmes de soins à domicile et communautaires.

Les États-Unis, la France, l'Australie, la Grande-Bretagne et d'autres pays ont déjà mis en place de telles stratégies, mais pas encore le Canada.

Qu'est-ce qu'une stratégie nationale sur les maladies cognitives et pourquoi en avons-nous besoin?

Presque tous les gouvernements s'entendent sur certains principes en ce qui a trait à l'importance de la recherche, aux aidants, aux fournisseurs de soins, à l'intervention précoce et au continuum des soins. Ces principes, fondés sur des modèles existant dans d'autres pays et dans certaines provinces canadiennes, aideront le Canada à mettre en place sa propre stratégie nationale sur les maladies cognitives.

La Société Alzheimer propose une solution canadienne pour réduire les coûts économiques, sociaux et personnels toujours plus grands de l'Alzheimer et des autres maladies cognitives. Nous recommandons la création d’un Partenariat canadien contre l’Alzheimer et les maladies apparentées. Cette entité indépendante, financée par le gouvernement, aurait pour objectif de faciliter l’élaboration et la mise en œuvre d’une stratégie nationale cohérente et globale sur les maladies cognitives.

Les politiques et programmes conçus par les provinces pour faire face aux maladies cognitives présentent des lacunes. Des directives nationales permettraient d'y remédier et de donner à tous les Canadiens les mêmes avantages.

Ressources supplémentaires

Questions fréquemment posées concernant une stratégie nationale sur les maladies cognitives

Projet de loi C-233 : qu’est-ce que c’est?

L'article « Business case for a national dementia strategy compelling », republié avec la permission de The Hill Times (anglais, mars 2015).

La Société Alzheimer du Canada se réjouit du fait que la ministre fédérale de la Santé, Mme Rona Ambrose, et ses homologues des provinces et des territoires se sont entendus pour collaborer à l'élaboration d'une stratégie nationale sur les maladies cognitives (octobre 2014).


Mise à jour : 08/17/16
Retour au début