Comportement sexuel

L'intérêt pour le sexe ne décroît pas avec l'âge, même si la personne est atteinte d'une maladie cognitive. Dans certains cas, ses actions seront interprétées comme étant sexuelles, alors qu'elle essaie de communiquer. Lorsqu'un comportement exprime un désir sexuel, donnez-lui un peu d'intimité. En tant qu'adulte, elle a le droit d'être laissée seule.


La question est plus difficile lorsque deux personnes (dont l'une ou les deux sont atteintes d'une maladie cognitive) sont engagées dans une relation sexuelle, particulièrement s'il ne s'agit pas de conjoints. Même s'il est parfois tentant d'essayer de les séparer, les deux ne se souviennent peut-être plus de leur partenaire respectif, ou même d'être mariés à quelqu'un d'autre. Permettre à la personne de continuer sa relation pourrait blesser son époux et sa famille, mais ce comportement réactif pourrait se reproduire si la personne ne peut plus voir son nouveau compagnon, ou si elle est culpabilisée. On peut essayer de la distraire pour neutraliser ce comportement, et cela peut fonctionner pendant un certain temps.


Veuillez noter qu'il s'agit ici d'un comportement consensuel. Si le comportement sexuel n'est pas consensuel (par exemple entre résidents, ou bien entre un résident et un membre du personnel), utilisez les stratégies ci-dessous.


Causes possibles

  • Moins de contrôle sur les pulsions en raison des altérations au cerveau
  • Désinhibition
  • La personne se déshabille parce que ses vêtements sont trop serrés, il fait trop chaud dans la chambre, ou elle a besoin d'aller aux toilettes, ou encore elle a perdu le sens du temps et de l'espace.

Stratégies:


  • Donnez-lui son intimité.
  • Restez calme, ne la jugez pas et ne la réprimandez pas.
  • Distrayez-la avec des activités qui procurent du confort (caresser un animal de compagnie ou un ourson en peluche, ou regarder des photos de famille) ou qui occupent les mains (plier des vêtements, classer des papiers ou manipuler des balles antistress).
  • Habillez-la avec des chemises qui se ferment dans le dos, ou faites-lui porter des bretelles s'il enlève son pantalon.
  • Si la personne fait des avances sexuelles à un visiteur ou à un co-résident, essayez de la distraire ou de la sortir de la situation.
  • Évitez de l'approcher d'une manière qui pourrait être mal interprétée (par exemple, en lui touchant le genou ou en mettant votre bras autour de sa taille).
  • Touchez-la doucement ou donnez-lui un câlin qui ne peut pas être perçu comme sexuel.
  • Donnez-lui un gros oreiller qu'elle pourra enlacer (si la personne a tendance à se rendre dans le lit d'autres personnes pendant la nuit). Un animal en peluche ou une bouteille d'eau chaude enveloppée dans une serviette peut lui offrir du confort et satisfaire son besoin de ressentir la chaleur d'un corps humain.
  • Mettez un oreiller sur ses genoux pour créer une barrière entre ses mains et ses organes génitaux.
  • Alertez immédiatement le personnel si votre bien-être physique est en danger.
  • Donnez-lui un tablier muni de poches remplies d'objets qu'elle pourra manipuler. Cela la détournera peut-être de son habitude gênante, ou elle pourra au moins le faire de manière plus discrète.


Last Updated: 11/08/2017