Nos services

Agression

La colère traduit de nombreuses émotions et survient pour des raisons qui demeurent obscures. Il faut s'interroger sur les causes de ce comportement et trouver le moyen d'y répondre.


Causes possibles


  • Fatigue ou perturbation des habitudes de sommeil.
  • Chagrin de constater que son monde devient de moins en moins familier.
  • Douleur ou inconfort physique.
  • Surcharge sensorielle.
  • Sentiment de perte, d'insécurité ou d'abandon.
  • Crainte face à une situation ou à une personne qui semble menaçante.
  • Perte de la maîtrise de ses émotions à cause de la maladie.
  • Au fil de la progression de la maladie, la personne peut avoir du mal à exprimer sa colère. Elle le fera physiquement (frapper, mordre, donner des coups de pied) ou verbalement (crier, proférer des insultes).
  • Cela peut se produire sans raison apparente, ou après un événement stressant.

Stratégies

  • Soyez attentif à ses mouvements. S'ils deviennent tout à coup frénétiques, cela pourrait indiquer de l'anxiété.
  • Réagissez d'une manière encourageante et rassurez-la d'une voix douce. 
  • Réduisez le bruit.
  • Assurez-vous que le personnel maintienne une routine constante.
  • Parlez lentement et répétez ce que vous dites.
  • Subdivisez les activités en étapes facile à gérer.
  • Distrayez-le.
  • Approchez-vous lentement, par en avant, au même niveau que lui.
  • Sortez de la chambre pour vous détendre un peu. N'oubliez pas que la maladie est en cause et non la personne.
  • Évitez de vous quereller ou d'exprimer de la colère ou de l'irritation, de manière verbale ou non verbale.

Exemple : Vous soupez avec votre père dans la salle à manger du foyer. Il a de la difficulté à couper sa viande et à manger. Vous lui offrez de l'aide et vous commencez à couper sa viande. Il vous laisse faire un instant, puis, tout à coup, il vous saisit par le poignet et menace de vous frapper si jamais vous recommencez. Votre père n'a jamais levé la main sur vous et vous êtes horrifié de ce qui vient de se produire.


À ne pas faire :

  • Lui prendre la main pour le forcer à vous laisser.
  • Crier sous l'effet de la surprise.
  • Lui expliquer que vous vouliez l'aider.


À faire :

  • Restez calme et ne réagissez pas.
  • Relâchez les muscles de votre bras, excusez-vous et changez lui les idées en commençant une conversation.
  • Une fois qu'il vous a relâché le bras, donnez-lui de l'espace pour qu'il se calme. Plus tard, réfléchissez à la raison de sa colère. Était-il embarrassé? A-t-il pensé que vous vouliez lui prendre sa nourriture?


Mise à jour : 09/22/17
Retour au début