Faire une visite intéressante

Au fil de la progression de la maladie et de ses effets sur le comportement, vos visites deviendront plus laborieuses. Vous aurez peut-être de la difficulté à communiquer avec votre proche. Vous trouverez ci-dessous des activités à faire avec lui. Comme pour les autres conseils, ce qui fonctionne bien un jour peut ne pas fonctionner le jour suivant. Apprenez à observer son langage corporel, le ton de sa voix, et à écouter, même s'il ne peut plus s'exprimer avec des mots. Il faut toujours être flexible et changer de stratégie au besoin.


  • Familiarisez-vous avec l'horaire de l'établissement et la routine des résidents. À quelle heure dînent-ils? Quand prennent-ils une sieste? La plupart du temps, il vaut mieux faire ses visites le matin que le soir.
  • Vos visites devraient durer au mieux entre une demi-heure et une heure, particulièrement si votre proche se fatigue rapidement.
  • Donnez-lui une manucure, un massage des mains et des pieds avec de la crème, lavez-lui les cheveux et peignez-la, appliquez son maquillage, ou encore, faites-lui la barbe. De telles activités aideront la personne à sentir qu'on prend bien soin d'elle.
  • Feuilletez ensemble les journaux et les revues; prenez le temps de lire et de discuter de certains articles, en tenant compte de ses capacités et de ses préférences. 
  • Aidez-le à faire des appels téléphoniques, à écrire des cartes de vœux et à acheter des cadeaux. Donnez-lui la possibilité de participer.
  • Laissez dans sa chambre un journal de bord ou un registre des visiteurs. La famille et les amis pourront écrire un mot et donner une appréciation de leur visite, se laisser des messages entre eux ou inscrire leurs observations.
  • Plantez un jardin de fines herbes dans des pots sur le rebord de la fenêtre.
  • Faites de l'exercice ensemble.
  • Créez des boîtes d'objets sensoriels, organisées par thème, comme des bijoux, livres de recettes, épices, découpures de journaux, outils de jardinage, vieilles photos de famille, mélanges de fleurs séchées, articles pour la pêche, le jardinage, le raccommodage, etc.
  • Allez faire une promenade à pied ou en voiture.
  • Offrez-lui sa gâterie préférée.
  • Regardez ensemble vos photos de famille. Si elle vous parle d'un souvenir, demandez-lui de vous donner plus de détails.
  • Lisez à voix haute.
  • Écoutez de la musique.
  • Préparez ensemble un album de découpures.
  • Dessinez des cartes de voyage, de la maison ou du jardin pour éveiller ses souvenirs.
  • Allez à la messe.
  • Amenez avec vous un enfant ou un animal de compagnie.
  • Allez manger dans la salle à manger ou à l'extérieur pour lui faire sentir qu'elle vous reçoit.
  • Apportez un bouquet de fleurs et faites un arrangement floral avec elle.
Dire au revoir après une visite


L'angoisse ressentie par votre proche au moment de votre départ n'est pas un comportement réactif. Voici des suggestions pour faciliter la transition et minimiser sa souffrance morale et la vôtre :

  • Donnez une raison. Si votre conjoint sait que vous devez partir (vous avez par exemple un rendez-vous chez le médecin, ou vous devez aller chercher votre fille), il pourra plus facilement l'accepter. Ainsi, vous lui laissez entendre que vous ne voulez pas partir, mais que vous n'avez pas le choix.
  • Planifiez votre départ pour qu'il coïncide avec un événement (p. ex.: le lunch ou une activité prévue). Amenez votre proche à l'endroit désiré et quittez doucement les lieux. Vous n'avez pas à annoncer votre départ.
  • Planifiez une sortie rapide. Par comparaison à de longs préparatifs de départ, votre femme aura moins de temps pour y penser.
  • Au moment du départ dites-lui : « On se revoit bientôt », ou « À tout à l'heure », pour lui donner le sens que votre absence sera de courte durée.

Exemple : Dora se sent angoissée et essaie de retenir son mari qui est sur le point de partir après sa visite. Son mari se sent coupable et finit par se demander si le déménagement dans un foyer de soins de longue durée a été la bonne décision à prendre.


À ne pas faire :

  • Lui expliquer que vous reviendrez la voir dans quelques jours et qu'elle n'a pas besoin de pleurer.

À faire :

  • Terminez votre visite en même temps que ses séances d'activités quotidiennes. Allez la reconduire et joignez-vous à elle pour une activité ou deux. 
  • Lorsqu'elle a du plaisir, murmurez-lui un rapide « on se revoit bientôt » dans l'oreille et partez .
  • Informez de votre intention le préposé qui s'occupe de la séance.


Last Updated: 11/08/2017