Transition vers un foyer de soins de longue durée

Les partenaires de soins de santé ressentent de vives émotions lorsqu'un membre de la famille déménage dans un foyer de soins de longue durée. Certains se sentent soulagés de partager le fardeau des soins, tandis que d'autres se sentent coupables, particulièrement dans le cas d'une promesse rompue. Bon nombre d'aidants ne savent plus quel rôle jouer. Mais vous n'avez pas perdu votre rôle. Vous partagez maintenant la responsabilité des soins avec d'autres personnes.


Vous pouvez maintenant accorder la priorité à ce que vous êtes en mesure de lui donner vraiment. Vous êtes de nouveau son épouse ou son fils, et non plus son infirmier, sa travailleuse sociale, son responsable de cas et son banquier. Inscrivez à son dossier, à l'intention des personnes qui lui donneront maintenant des soins, toute l'information nécessaire sur ses habitudes de vie, sa routine quotidienne et vos propres stratégies de prise en charge.

 

Une autre option consiste à participer au conseil des familles ou au conseil des résidents du foyer de soins de longue durée. Les deux conseils offrent du soutien aux membres, facilitent l'apprentissage sur les questions entourant les soins de longue durée et vous permettent de parler d'une seule voix avec les autres participants, puisque vous partagez des objectifs et des soucis communs. Ces conseils offrent du soutien pour faire face aux situations difficiles, comme les comportements réactifs. Nous vous invitons à demander de plus amples renseignements à l'administrateur de votre foyer de soins de longue durée, ou à consulter la liste de documents de référence à la fin de ce guide.

Apprenez-en davantage sur les questions suivantes :

« Déménager un membre de sa famille dans un foyer de soins de longue durée n'est pas quelque chose de négatif, mais bien de positif pour la personne. »


Département de l'éducation, Société Alzheimer de Kingston, Frontenac, Lennox et Addington



Last Updated: 11/08/2017