Prise en charge de la douleur

Douleur

La douleur est le signal d'avertissement du corps que quelque chose ne va pas. De nombreux troubles de santé et maladies chroniques, diabète, arthrite, maux de dents, provoquent des douleurs. Étant donné que les personnes atteintes d'une maladie cognitive ont de la difficulté à exprimer clairement leur douleur, elles ne reçoivent souvent aucun traitement médical. Cela devient particulièrement un problème dans les derniers stades d'une maladie cognitive, lorsque la personne peine vraiment à communiquer.

Ressources (en anglais seulement)

Les publications Pain Matters Guide et Pain Journal aident les membres de la famille, les amis et les aidants des personnes atteintes d'une maladie cognitive à reconnaître la relation entre le comportement réactif et la douleur. Le comportement observé signifie quelque chose et il pourrait bien s'agir d'une réaction à la douleur.

La douleur non traitée peut mener à la dépression, à la perte d'appétit, au retrait social, à l'agression et à l'agitation, et ces signes de malaise pourraient être pris par mégarde comme des effets secondaires de la maladie. Lorsque la douleur n'est pas traitée, les symptômes et les comportements réactifs s'aggravent.

Apprenez à reconnaître les signes de la douleur en téléchargeant aujourd'hui Pain Matters Guide et Pain Journal. Veuillez noter que ces ressources sont offertes en anglais seulement :

Pourquoi la douleur reste-t-elle non traitée?


Les gens peuvent croire à tort que :
  • La personne s'habituera à son état.
  • Le problème est mental et non physique.
  • Ce comportement fait partie du processus normal de vieillissement.
  • La personne veut attirer l'attention.
  • On ne peut se fier à une personne atteinte d'un trouble cognitif.
  • Il vaut mieux ne rien faire parce que les médicaments contre la douleur entraînent une dépendance.
  • Il vaut mieux attendre avant de donner un traitement parce que l'utilisation de médicaments contre la douleur limitera les options possibles plus tard.

Si la personne ne signale pas sa douleur, cela ne signifie pas qu'elle n'a pas de douleur. Une personne atteinte d'une maladie cognitive pourra ne pas signaler sa douleur parce que :
  • Elle croit aux mythes mentionnés ci-dessus.
  • Elle pense qu'en se plaignant on la mettra de côté.
  • Elle utilisera les mots « malaise » ou « inconfort », mais non le mot précis « douleur ». 
  • Se fait une idée fausse de la sensation de douleur à cause de sa maladie.
  • Ne se souvient pas qu'elle a ressenti de la douleur.
  • N'est pas en mesure de communiquer dans les derniers stades de la maladie. 

En savoir plus

Pour obtenir de plus amples renseignements, veuillez télécharger Pain Matters Guide ou communiquer avec votre Société Alzheimer locale.


Last Updated: 11/08/2017