Au stade léger

Rester actif au stade léger de la maladie d'Alzheimer

Les personnes atteintes de l’Alzheimer ou d’une maladie apparentée conservent certaines de leurs capacités, comme lire, taper à la machine ou jouer du piano, selon la région du cerveau endommagée.

Au stade léger de la maladie, la personne peut continuer de s’adonner aux occupations qu’elle a toujours aimées. Si l’un de vos proches est à ce stade, ne vous précipitez pas pour tout faire à sa place, même si ça vous stresse. Elle ne lave plus la vaisselle aussi bien qu’avant? Passez la chose sous silence! Ce qui compte pour elle, c’est l’impression d’avoir fourni une contribution valable.

Autres conseils :

  • Incitez la personne à faire par elle-même les choses qu’elle aime.
  • Encouragez-la et aidez-la à se remémorer ce qu’elle a oublié.
  • Sortez l’équipement nécessaire à la réalisation d’un travail pour qu’elle puisse le voir et s’en servir. Par exemple, vous pouvez laisser l’épluche-légumes et des pommes de terre sur le comptoir.
  • Si vous lui suggérez de faire quelque chose, utilisez un langage simple et précis.
  • Au cours de la journée, pour vous sortir un peu de la routine quotidienne, prenez le temps de faire ensemble une activité que vous aimez tous les deux.

Invitez d’autres personnes

Invitez quelqu’un (un aidant rémunéré, un membre de la famille ou un bénévole) à venir jouer aux cartes, à faire une promenade ou à entreprendre une autre activité avec votre proche et que tous les deux apprécieraient. Si vous êtes le seul aidant, il est peut-être difficile pour vous de déléguer des tâches et de faire confiance à d’autres personnes, mais l’expérience pourrait être agréable et positive pour votre proche. Si vous êtes le seul responsable des soins, vous n’avez peut-être pas toujours l’énergie nécessaire pour donner du « temps de qualité » à votre proche, surtout quand vous êtes épuisé et stressé.

Idées d’activité

  • Activités artisanales. Il peut s’agir d’une activité toute simple, comme de coller des images ou tricoter. Si la personne a déjà été bonne tricoteuse, elle est peut-être encore capable de tricoter des formes carrées pour faire une couverture.
  • Mots-croisés. Si la personne aimait les mots croisés, elle a peut-être encore le goût d’en faire.
  • Faites des choses ensemble. Par exemple, jouer aux cartes ou prendre part à un jeu de société, faire du jardinage, planifier un repas ou faire un gâteau.
  • Activités dans la maison. Les hommes et les femmes aiment souvent faire la vaisselle, mettre la table ou faire les lits. Encore une fois, les résultats ne seront peut-être pas parfaits, mais l’activité lui donnera de la satisfaction. Vous serez peut-être même surpris de constater à quel point votre proche aime s’occuper de toutes sortes de choses, comme classer les objets d’un tiroir ou d’une boîte à outils.
  • Musique. Même si ses capacités sont très altérées, la personne aime peut-être toujours chanter, danser et écouter de la musique. Faites jouer la musique ou les chansons qu’elle aime.
  • Télé et radio. Plusieurs personnes atteintes de l’Alzheimer ou d’une maladie apparentée aiment la radio ou la télé. D’autres ne font plus la différence entre la réalité et ce qui se passe sur le petit écran et peuvent se sentir très bouleversées. Trop de bruit pourrait également produire le même effet de confusion. Donnez votre préférence aux émissions de comédie ou d’action brèves et sans intrigues compliquées. Certaines personnes peuvent mieux se concentrer si elles ont des écouteurs.
  • Activités communautaires. Si la personne a des liens avec une organisation communautaire, un lieu de culte, un café, ou un club, il est important de continuer à fréquenter l’endroit. L’aidant ou l’accompagnateur peut contribuer à rendre tout le monde à l’aise et à détendre l’atmosphère en entretenant la conversation avec les autres et en les encourageant à continuer de bien accueillir la personne.

Certaines personnes atteintes de l’Alzheimer ou d’une maladie apparentée aiment les activités sociales d’une manière qui pourrait surprendre leurs proches. D’autres recherchent la sécurité du foyer et évitent de sortir. Si la personne semble hésiter à se joindre à vous, insistez. Parfois, en un premier temps, elle dira non pour se sécuriser, mais si vous arrivez à la convaincre elle sera ensuite heureuse de sortir. Toutefois, ne la forcez pas à faire quelque chose qu’elle n’a pas du tout le goût de faire.


Last Updated: 07/07/2017