Pour s’habiller

La façon de nous vêtir fait partie de ce que nous sommes. Il s’agit d’une activité hautement personnelle. De plus, nous avons l’habitude de le faire nous-mêmes, et de décider de ce que nous porterons. Si une personne atteinte de la maladie d’Alzheimer ou d’une maladie apparentée a de la difficulté à s’habiller, il est important de lui permettre de prendre ses propres décisions aussi longtemps que possible, et de favoriser son indépendance aussi longtemps que possible.

Raisons des difficultés à s’habiller

  • Une incapacité physique l’empêche peut-être de le faire, par exemple, de la raideur dans les doigts ou des troubles de l’équilibre.
  • Elle a du mal à se souvenir de la manière dont on s’habille. Par exemple, elle ne sait pas par quoi commencer.
  • Elle fait peut-être une dépression et ne se préoccupe plus de son habillement et de son apparence. Elle ne comprend peut-être pas ce que vous voulez qu’elle fasse, le bruit ambiant la distrait, ou il fait trop froid ou trop chaud pour se changer.
  • Elle est peut-être gênée de s’habiller devant quelqu’un. Faites ce que vous pouvez pour créer un peu d’intimité, par exemple en fermant la porte ou en la laissant seule pendant quelques minutes, après avoir préparé ses vêtements.

Conseils pour faciliter l’habillage

  • Toutes les fois qu’il est possible de le faire, permettez à la personne de choisir les vêtements qu’elle veut porter cette journée-là. Pour faciliter sa décision, limitez le nombre de choix que vous lui présentez.
  • Préparez les vêtements dans l’ordre où elle devra les mettre.
  • Videz un peu sa garde-robe. La vue de trop de vêtements pourrait créer de la confusion.
  • Si la personne tient à tout prix à porter les mêmes vêtements tous les jours, essayez de les laver souvent.
  • Collez sur les tiroirs des étiquettes ou des images qui en décrivent le contenu. Pour certaines personnes, il serait utile de regrouper les articles de même couleur ou ceux qui se portent ensemble.
  • Suspendez les cravates, ceintures ou autres accessoires sur un support avec la chemise, robe ou pantalons assortis.
  • Si la personne fait une erreur, faites-lui remarquer avec tact, ou essayez de trouver une façon d’en rire tous les deux.
  • Ne vous en faites pas si elle choisit des vêtements plus ou moins bien assortis. Cela ne vaut probablement pas la peine de risquer une confrontation et elle se sentira plus satisfaite d’avoir pris sa propre décision. À long terme, vous voulez qu’elle se sente bien et fière de son apparence.
  • L’habillage peut prendre beaucoup de temps, particulièrement si elle s’en occupe presque entièrement toute seule. Prévoyez assez de temps pour ne pas lui donner l’impression qu’elle doit se presser.

Confort et facilité de l’habillement

  • Choisissez des vêtements faciles à porter et à entretenir. Les fermetures éclair et le VelcroMD sont plus faciles à manipuler que les boutons. Les jupes et pantalons avec des bandes élastiques sont plus faciles à enfiler.
  • Les tissus extensibles et doux sont souvent les plus confortables. Ils ne devraient pas être trop serrés.
  • Pour les femmes, un soutien-gorge qui se ferme à l’avant pourrait être plus facile à mettre; pour les hommes, les caleçons boxeurs sont plus faciles à enfiler que les sous-vêtements ajustés.
  • Les pantoufles sont confortables, mais elles n’offrent pas suffisamment de support pour être portées en tout temps.

Magasinage de vêtements

  • Si possible, faites participer la personne atteinte de la maladie d’Alzheimer ou d’une maladie apparentée à l’achat de ses vêtements. Si vous le faites à sa place, prenez souvent ses mensurations. Elle a peut-être engraissé ou maigri.
  • Choisissez des vêtements confortables, faciles à enfiler et à laver.
  • Souvenez-vous qu’elle devra porter ses nouveaux vêtements plusieurs fois avant de s’habituer. Au début, elle pensera peut-être qu’ils ne lui appartiennent pas.
  • Achetez plusieurs exemplaires des tenues qu’elle aime pour lui donner l’impression de porter les mêmes vêtements familiers.

Le déshabillage

  • Les personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer ne comprennent pas toujours pourquoi elles doivent se déshabiller et montrent parfois de la réticence à le faire.
  • Essayez de lui faire changer ses vêtements fréquemment pour vous donner une chance de les laver. Profitez de l’heure du bain pour lui faire enfiler de nouveaux vêtements.

Last Updated: 07/07/2017