Obtenir le soutien dont vous avez besoin

Les maladies cognitives et les soins en fin de vie

Obtenir le soutien dont vous avez besoin

Faire appel aux autres est l’une des étapes les plus importantes que vous pouvez franchir pour accepter les sentiments de perte et de chagrin qui accompagnent votre rôle d’aidant. Cela dit, établir et entretenir des relations prend du temps et de l’énergie et cela fait malheureusement souvent défaut aux aidants. Même si prodiguer des soins devient l’objet principal de votre vie, les relations d’entraide peuvent être bénéfiques tout au long de ce vécu d’aidant et lorsque vous vous préparez pour la fin de vie de la personne.

Essayez de vous aménager du temps pour pouvoir renouer et maintenir les liens qui sont importants pour vous. Votre cercle de soutien peut s’étendre au-delà de votre famille biologique. Il est important de faire appel aux personnes dans votre vie qui font partie de votre famille psychologique, un terme qui correspond aux personnes vers qui vous vous tournez dans les situations de crise ou de célébration. Identifiez les personnes dans votre vie qui sont là pour vous dans les moments agréables tout comme difficiles. Il s’agit de personnes qui peuvent comprendre la perte et la douleur que vous ressentez, qui reconnaissent vos efforts remarquables et vos réussites, et qui vous apportent un soutien vital.

Votre famille psychologique peut être un groupe varié. Elle peut inclure des amis, des voisins, des collègues, et les membres de la famille qui vous comprennent. Le personnel du programme de jour pour adultes ou de la maison de santé, un gériatre ou un médecin de famille peuvent aussi faire partie de votre cercle de soutien. Vous n’avez pas besoin de rester seul et, même si votre rôle d’aidant est très prenant, ces personnes deviendront peut-être même plus importantes pour vous lorsque la personne disparaitra.

Suggestions pour entretenir des relations de soutien

  • Fixez-vous des rendez-vous pour bavarder avec un ami et prenez en l’habitude en l’inscrivant à votre agenda.
  • Planifier des repas réguliers entre amis.
  • Participez aux sorties en groupe comme les marches dans la nature ou les soirées cinéma avec un groupe d’amis.
  • Invitez des amis à une réunion informelle comme un repas-partage.
  • Participez à des forums de discussion en ligne.
  • Contactez et joignez-vous à des groupes de soutien dans votre région.
  • Recherchez des opportunités de bénévolat. Non seulement cela vous permettra de contribuer à votre communauté mais aussi d’aider les personnes dans le besoin.
  • Poursuivez des activités que vous aimez et qui vous inspirent. Lancez-vous dans un nouveau loisir.
  • Inscrivez-vous à des groupes d’intérêts communs locaux comme la marche, la lecture, le chant, le tricot, etc. Renseignez-vous auprès de votre centre communautaire pour savoir ce qui est disponible.
  • Profitez de la vie et prenez des notes dans votre journal intime.
  • Témoignez votre reconnaissance envers vos amis. Cela peut être aussi simple que de leur dire merci ou de leur envoyer une carte.
  • Faites preuve de soutien envers les autres membres de la famille en les écoutant. Prenez le temps de bien écouter ce qu’ils ont à dire.
  • Servez-vous des médias sociaux ou des applications pour cellulaire afin de rester en contact avec vos amis ou envoyez-leur tout simplement un courrier électronique.
  • N’ayez pas peur de faire appel aux autres. Les gens ont souvent envie d’aider mais ne savent pas comment s’y prendre.

Section suivante : Comment soutenir les enfants et les adolescents

Menu