Imprimer

La stratégie nationale sur les maladies cognitives du Canada

Le 22 juin 2017, le Canada est devenu le 30e pays à entamer une stratégie nationale sur les maladies cognitives. L’adoption du Projet de loi C-233, la Loi concernant une stratégie nationale sur la maladie d’Alzheimer et d’autres démences, signifie que le Gouvernement du Canada va répondre à l’ampleur, l’impact et au coût de ces maladies.

Nous célébrons cette nouvelle avec tous les Canadiens touchés par ces maladies, qui nous disent souvent qu'il est nécessaire de mettre en place des services de soins et de soutien mieux intégrés. 

La Société Alzheimer réclame depuis longtemps une stratégie nationale sur les maladies cognitives afin de renforcer les efforts de recherche et assurer l’accès à des aides et des soins de qualité pour que les Canadiens touchés par la maladie puissent jouir d’une qualité de vie optimale.

La Loi aligne non seulement le Canada avec les plusieurs autres pays qui ont fait de cette maladie une priorité, mais elle engage aussi notre gouvernement à agir en prenant en compte des échéances strictes, des objectifs, des structures hiérarchiques ainsi que des résultats mesurables.

Qu'est-ce qu'une stratégie nationale sur les maladies cognitives?

Une stratégie nationale sur les maladies cognitives est l'outil le plus puissant pour transformer les soins et le soutien en matière de la maladie d’Alzheimer et les maladies apparentées. Vingt-neuf pays et sept provinces au Canada ont déjà une stratégie sur les maladies cognitives. Elles varient considérablement, mais toutes servent à élever les soins en matière des maladies cognitives au rang de priorité.

La plupart des stratégies sur les maladies cognitives ont des éléments communs, comme la sensibilisation au public, la coordination des soins, le financement de la recherche, une formation améliorée pour les professionnels de la santé et le partage des meilleures pratiques.

Maintenant que le Canada s’est engagé dans la voie d’une telle stratégie, le travail commence pour la mettre en place. La Société et les partenaires de la Fédération se réjouissent à l’idée de continuer à collaborer avec le gouvernement, les intervenants, et, par-dessus tout, les personnes touchées par la maladie d’Alzheimer et les maladies apparentées afin de mettre au point et d’instaurer la première stratégie nationale qui y est consacrée au Canada. Nous avons proposé un cadre pour la stratégie nationale au Canada - vous pouvez le lire ici.

Qu'est-ce que cela signifie pour vous?

Les Canadiens atteints par la maladie, les aidants et les familles bénéficieront tous de cette stratégie nationale sur les troubles cognitifs. Ils auront accès au même niveau de soins, quel que soit l’endroit où ils vivent.

La stratégie maximisera l'efficacité des programmes et des services actuels, mettant l’accent sur les domaines prioritaires.

L'impact global d'une stratégie nationale sur les maladies cognitives sera une meilleure gestion de ces maladies au niveau locale, ce qui entraînera une meilleure qualité de soins et de vie pour les personnes atteintes.

Aujourd’hui, plus de 564 000 Canadiens sont atteints de la maladie d’Alzheimer ou d’une autre maladie cognitive. D’ici 2031, c’est-à-dire dans moins de 15 ans, près d'un million de Canadiens en seront atteints.

La maladie d'Alzheimer, déjà la septième principale cause de décès au Canada, continuera de croître en tant que problème de santé publique. Le coût annuel de soins pour les personnes atteintes est estimé à 10,4 milliards de dollars. Une stratégie nationale sur les maladies cognitives va garantir que le Canada soit prêt à relever ce défi avec une approche coordonnée et focalisée en matière des soins et de la recherche.

Pour en savoir davantage, visitez notre guide sur la Loi concernant une stratégie nationale sur la maladie d’Alzheimer et d’autres démences ou téléchargez une copie de la Loi.


Mise à jour : 07/18/17
Retour au début