Accident vasculaire cérébral (AVC)

L' accident vasculaire cérébral (AVC) et la maladie d'Alzheimer sont plus intimement liés qu'on ne le croit en général. Un Ontarien sur trois environ subira un AVC, une maladie cognitive, ou les deux, et l'incidence de l'un de ces troubles de santé augmente le risque de l'autre. L'AVC est la deuxième cause la plus fréquente de maladie cognitive et se conjugue souvent avec la maladie d'Alzheimer.

Il est généralement admis que l'AVC peut priver d'oxygène les cellules cérébrales et mener à une maladie cognitive vasculaire, qui est la deuxième forme de maladie cognitive la plus fréquente après la maladie d'Alzheimer, mais ces deux maladies sont entrelacées de manière encore plus subtile et surprenante

Dans une étude célèbre post mortem réalisée sur le cerveau de 102 religieuses âgées, il a été démontré que celles qui présentaient des signes importants de lésion cérébrale de la maladie d'Alzheimer et qui, de plus, avaient subi de petits accidents vasculaires cérébraux étaient beaucoup plus susceptibles d'avoir une maladie cognitive que celles dont le cerveau était endommagé uniquement par la maladie d'Alzheimer.

« Les personnes âgées en santé et très actives physiquement courent 40% moins de risque de développer la maladie d'Alzheimer que celles qui sont inactives, souligne M. David Harvey, responsable en chef des politiques publiques et de l'élaboration des programmes de la Société Alzheimer de l'Ontario. Une alimentation saine peut réduire le risque de maladie cardiaque et d'AVC et, par le fait même, réduire le risque de maladie cognitive. »

Une gestion vigoureuse des facteurs de risque vasculaire suivants peut venir en aide : 

  • Hypertension
  • Diabète
  • Exercice
  • Un régime bon pour le cœur
  • Même dans la quarantaine, ces facteurs jouent un rôle crucial dans la prévention des maladies cognitive et des accidents vasculaires cérébraux.

    Apprenez-en plus sur les moyens d'améliorer la santé de votre cerveau.


Last Updated: 09/13/2017