Se reprendre en main

Les maladies cognitives et les soins en fin de vie

Se reprendre en main

Reprendre une vie normale peut s’avérer difficile. La manière dont les gens s’adaptent aux changements et composent avec leurs émotions varie d’une personne à l’autre. Même si vous avez le sentiment de bien gérer la situation, il y aura peut-être des moments où vous vous sentirez contrarié. Donnez-vous du temps. N’essayez pas de traverser cette période seul.

Où obtenir de l’aide

  • Les services de deuil offrent de nombreux services y compris des services de conseil, des groupes de soutien et des séances d’information sur des sujets comme les stratégies d’adaptation.
  • Les groupes de soutien pour les familles vous aident à partager vos émotions avec des personnes qui ont vécu des pertes semblables. Les groupes de soutien permettent de partager des expériences personnelles, de gérer le stress et de se sentir moins isolé.
  • Faites appel à vos amis et votre famille et acceptez l’aide qui vous est offerte. Souvent les personnes veulent aider mais ne savent pas comment s’y prendre. Dites-leur ce dont vous avez besoin, que cela soit de l’aide avec les préparatifs des funérailles ou une épaule pour vous consoler.
  • La Société Alzheimer est là pour vous aider. Contactez votre Société Alzheimer locale.
  • Les consultations privées pour personnes en deuil pourraient vous aider à surmonter les émotions intenses et les obstacles qui pourraient vous empêcher de faire votre deuil. Participer à un groupe de soutien ne convient pas à tout le monde. Parfois, une discussion en tête-à-tête peut être bénéfique.
  • Vous pouvez trouver du réconfort auprès de guides spirituels.

Conseils pour faire face à votre deuil

  • Tenez un journal intime. Un journal est un lieu secret où vous pouvez écrire tout ce que vous ressentez, vos désirs insatisfaits, vos sentiments de culpabilité, votre colère, ou vos réflexions et impressions. Les journaux intimes permettent d’explorer les frustrations et d’exprimer les pensées et les idées sans interruption.
  • Exprimez vos sentiments de manière créative en tenant un journal, en créant un album-souvenir ou un album-photos célébrant la vie de la personne ou en concevant une œuvre d’art.
  • Pleurez. Les larmes peuvent être thérapeutiques. Laissez-les délier et soulager votre douleur. Décrispez-vous en criant ou en donnant des coups de poing dans un coussin.
  • Réapprenez à rire. Redécouvrez votre sens de l’humour. Regardez un film drôle, lisez des bandes dessinées ou passez du temps avec un/e ami/e qui vous fait rire. Trouvez plaisir à la vie peut être une façon de célébrer les moments heureux que vous avez partagés avec la personne atteinte de la maladie.
  • Planifiez à l’avance pour éviter certains évènements « déclencheurs » tels les fêtes ou les anniversaires en parlant avec les personnes qui se trouvent dans votre réseau de soutien. Demandez-leur de vous aider à commémorer la personne.
  • Trouvez du réconfort. Les gens se consolent de différentes manières. Pour plusieurs, les rites comme la prière, la méditation et autres activités apportent du réconfort.
  • Il est normal d’exprimer ses sentiments. Les deuils non-résolus peuvent causer des complications comme la dépression, l’angoisse ou d’autres problèmes de santé.
  • Ne vous obligez pas à surmonter vos émotions. Il n’y a pas de bonne ou mauvaise façon de faire son deuil. La douleur de chaque personne lui est propre.
  • Soyez indulgent envers vous-même. Soyez patient par rapport à vos sentiments. Trouvez un équilibre entre la personne heureuse et la personne triste, la colère et la sérénité, la culpabilité et le soulagement. Restez calme.
  • Vivez une journée à la fois, respectant vos besoins et vos limites.

Section suivante : Prestations de compassion

Menu