Planification préalable des soins

Les maladies cognitives et les soins en fin de vie

Planification préalable des soins

La planification préalable des soins est le processus de planification des soins de santé d’une personne dans l'avenir, fondé sur des conversations sur leurs valeurs et leurs croyances. L’élaboration d'un plan clair à l'avance peut réduire la détresse de la famille et aider à assurer que la personne reçoive les soins de fin de vie qu'elle désire.


« Le moment propice pour inclure la personne dans les décisions relatives à la fin de vie a lieu bien avant sa mort. J’ai entamé ces discussions avec mes parents alors qu’ils prenaient de l’âge et devenaient frêles. Je leur ai demandé ce qu’ils voulaient que nous fassions. Je crois qu’être proactif est particulièrement essentiel, cela finit par aider en fin de compte. » – Rachael Mierke, aidante à Winnipeg


De quoi devons-nous discuter?

Il est important que toutes les personnes impliquées dans la conversation comprennent l'évolution de la maladie et les besoins spécifiques à la fin de vie pour être en mesure de parler de ces questions aussitôt que possible.

Voici quelques questions auxquelles vous pouvez réfléchir :

  • Si elle a le choix, est-ce que la personne atteinte aimerait mourir là où elle habite (par ex. chez elle ou dans une maison de soins de longue durée), dans un centre de soins palliatifs ou à l’hôpital ?
  • Quelles interventions médicales, comme la réanimation cardiorespiratoire ou les sondes d’alimentation, la personne souhaite-elle recevoir ?
  • Est-ce que la personne a des souhaits particuliers au moment de la mort, par exemple, veut-elle que sa famille et ses amis soient à ses côtés, de la musique ou des rituels religieux particuliers ?

Lorsqu’une personne exprime verbalement ses souhaits, ces derniers peuvent faire foi de document juridique, comme un testament biologique ou une directive préalable de soins de santé. Mais on conseil toujours de mettre ses souhaits par écrit. Des plans de soins écrits peuvent inclure le nom de la personne qui agira en tant que mandataire spécial une fois que la personne atteinte ne sera plus en mesure d’exprimer ses souhaits en matière de soins de santé et soins personnels.


« Il faut choisir une personne en qui vous avez confiance et qui respectera vos directives. » – Rachael Mierke, aidante à Winnipeg


Pour plus de renseignements sur les types de planification à considérer, veuillez consulter la page Planifier l’avenir.

Ressources supplémentaires

Section suivante : Désigner un mandataire spécial

Menu