L'aluminium - y a-t-il un lien avec la maladie d'Alzheimer?

Les facteurs de risque sont des caractéristiques liés à une personne, à son mode de vie et à son environnement, qui favorisent le développement d'une maladie. La génétique familiale peut aussi entrer en ligne de compte. Certains facteurs de risque peuvent être modifiés (par exemple, abaisser la tension artérielle); d'autres non (par exemple, l'âge d'une personne ou ses gènes).

La majorité des chercheurs ne considèrent plus l'aluminium comme un facteur de risque de la maladie d'Alzheimer. Toutefois, certains scientifiques cherchent encore à déterminer si certaines personnes sont plus à risque parce que leur corps a de la difficulté à traiter les aliments renfermant les métaux suivants : cuivre, fer et aluminium.

Qu'est-ce que l'aluminium?

Nous connaissons surtout ce métal blanc léger sous forme de produits divers : casserole, poêlon, avion ou outil. Mais l'aluminium a également une forme non métallique qui représente huit pour cent de la surface terrestre.

Où trouvons-nous l’aluminium?

Dans l'environnement
Sous forme non métallique, l'aluminium se retrouve partout. Puisqu'il existe dans le sol, les aliments en contiennent naturellement. L'eau potable en contient également à l'état naturel et certaines municipalités en ajoutent au cours du processus de traitement de l'eau. L'aluminium est ajouté à de nombreux produits alimentaires au cours du processus de fabrication. Certains cosmétiques contiennent de l'aluminium. On s'en sert également pour augmenter l'efficacité des médicaments ou réduire l'irritation qu'ils pourraient causer. L'aluminium est présent dans l'air que nous respirons, en raison de la sécheresse du sol, de la fumée et des vaporisateurs.

Dans le corps
L'aluminium est toujours présent dans le corps, mais son rôle n'est pas élucidé. Une personne en santé absorbe très peu de l'aluminium qu'elle ingère; presque tout l'aluminium ingéré par une personne en santé est éliminé par ses reins.

Pourquoi certains chercheurs ont-ils pensé qu'il existait un lien entre l'aluminium et la maladie d'Alzheimer?

Pendant plus de 40 ans, les chercheurs ont étudié les possibles liens entre l'aluminium et la maladie d'Alzheimer. Cette recherche a été marquée par de nombreuses découvertes contradictoires.

  • Certaines études révèlent une concentration plus élevée d'aluminium dans le cerveau des personnes atteintes de la maladie d'Alzheimer, tandis que d'autres tirent la conclusion contraire.
  • La recherche ne constate pas une incidence plus élevée de la maladie d'Alzheimer chez les personnes exposées à l'aluminium en milieu de travail.
  • Le thé est l'une des quelques plantes dont les feuilles accumulent des quantités élevées d'aluminium qui peuvent s'infiltrer dans cette boisson lors de l'infusion. Par contre, il n'est pas prouvé que la maladie d'Alzheimer soit plus fréquente dans les cultures qui consomment de grandes quantités de thé.
  • Il est malheureux que les études antérieures aient porté sur un animal prédisposé à l'empoisonnement par l'aluminium, ce qui a entraîné de fausses conclusions sur les effets généraux de l'aluminium sur le corps.

Qu'en est-il des casseroles et des poêlons ?

Un lien évident entre l'aluminium et la maladie d'Alzheimer n’a jamais été établi. D’ailleurs, les casseroles et poêlons en aluminium, le papier d'aluminium, les cannettes de boissons gazeuses et autres produits de la sorte ne contribuent qu'un infime pourcentage de l'aluminium que nous absorbons.

En résumé

À l'heure actuelle, il n'existe aucune preuve convaincante que l'aluminium augmente le risque de contracter la maladie d'Alzheimer.


Last Updated: 10/15/2015