La maladie

Imprimer

Se faire diagnostiquer

S’agit-il vraiment de la maladie d’Alzheimer ou d’une maladie apparentée?

La maladie d’Alzheimer et les maladies vasculaires (y compris les accidents vasculaires cérébraux) peuvent entraîner des troubles cognitifs.

Les symptômes varient selon les personnes. Cependant, de manière générale, ils comprennent :

  • le déclin de la mémoire et des capacités de raisonnement et de communication
  • la perte graduelle des capacités nécessaires à l’accomplissement des activités de la vie quotidienne
  • la confusion

Les symptômes de la maladie d'Alzheimer et des maladies apparentées peuvent ressembler à ceux d'autres affections soignables, comme la dépression, les infections urinaires, la constipation grave, les déficits vitaminiques, les troubles de la glande thyroïde, les tumeurs au cerveau, l’interaction médicamenteuse ou l'abus d'alcool. Parmi les autres causes possibles de confusion, mentionnons les troubles de la vision et de l’ouïe, ou les émotions vives et changements abrupts, comme un déménagement ou un deuil.

Pourquoi obtenir un diagnostic?

En obtenant un diagnostic, vous serez en mesure :

  • de comprendre l’origine des symptômes
  • d’obtenir des conseils, de l’information et du soutien (émotif, pratique et financier) de la part des agences communautaires, des professionnels de la santé et de la Société Alzheimer
  • de permettre à la personne atteinte de la maladie d’Alzheimer ou d’une maladie apparentée de planifier et de prendre les arrangements nécessaires pour l’avenir

Puisqu’il existe un nombre toujours plus grand de médicaments pour traiter la maladie d’Alzheimer et les maladies apparentées, il est de plus en plus important de préciser le type de trouble cognitif à l’origine du problème. Par exemple, les médicaments pour traiter la maladie d’Alzheimer ou la maladie à corps de Lewy sont inefficaces pour traiter la maladie de Pick (une autre forme de trouble cognitif), et pourraient même en aggraver les symptômes.

Poser le diagnostic

Il n'existe aucun test unique permettant de déterminer si une personne est atteinte ou non de la maladie d'Alzheimer. Le diagnostic est posé à l’aide d’une série de tests qui aident à éliminer les autres causes possibles des symptômes. Tant et aussi longtemps qu'il n'y aura pas de test concluant, les médecins continueront de parler de « maladie d'Alzheimer probable ». Mais il ne faut pas s'y méprendre. Dans 80 à 90 % des cas recensés, le diagnostic établi par les médecins s’avère exact.

La pose du diagnostic peut prendre du temps. S’il est nécessaire d’utiliser des appareils d’imagerie médicale et autres méthodes d’investigation, il faut prévoir un délai de quatre à 12 semaines, selon les listes d’attente. Si la personne présente les symptômes propres aux premiers stades de l’Alzheimer ou d’une maladie apparentée, il faut prévoir une période de suivi de six à douze mois avant de pouvoir poser un diagnostic.

On peut obtenir un diagnostic dans un cabinet de médecin, une clinique de la mémoire ou un hôpital. Dans certains cas, le médecin dirigera la personne vers d'autres professionnels de la santé, comme un psychologue, un psychiatre, un neurologue, un gériatre, une infirmière, une travailleuse sociale ou un ergothérapeute. Ces derniers examineront les possibles troubles de la mémoire, du raisonnement, du langage et du jugement de la personne, et feront ressortir comment ces troubles affectent la vie quotidienne. Apprenez-en plus.


Mise à jour : 12/16/11