La maladie

Imprimer

En parler à la famille et aux amis

Tous ne réagissent pas de la même façon à l’idée d’annoncer à leur entourage qu’ils sont atteints de la maladie d’Alzheimer ou d’une maladie apparentée. Certaines personnes aiment mieux prendre un peu de recul avant de partager l’information. D’autres préfèrent s’ouvrir tout de suite et en parler à tout le monde, ou le dire seulement à quelques personnes. D’autres encore hésiteront entre s’ouvrir aux autres ou tout garder pour soi.

Les personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer ou d’une maladie apparentée peuvent aider les autres à mieux comprendre leur nouvelle réalité en parlant ouvertement des effets de la maladie dans leur vie quotidienne. Ce faisant, leur entourage aura tendance à mieux s’informer sur la maladie et sur l’aide qu’il est possible d’apporter.

Informer la famille et les amis

Parlez-en tout d’abord à vos proches. Comme pour toute autre maladie grave, vous aimeriez sans doute qu’ils soient au courant de ce nouveau tournant dans votre vie. Parlez-en aux personnes avec qui vous êtes très à l’aise et à celles qui ont besoin de le savoir.

Dites seulement ce que vous avez envie de dire. Soyez à l’écoute de vos émotions et informez les gens de vos besoins et de la façon dont vous aimeriez qu’ils vous traitent. Si vous avez besoin d’aide, demandez-la. Si vous désirez que les membres de la famille vous laissent seul, question de vous donner de l’espace, dites-leur. Parlez ouvertement. Encouragez votre entourage à s’informer davantage sur la maladie.

Tout comme vous, les membres de votre famille doivent s’adapter à vos symptômes physiques, émotifs et comportementaux. Vous craignez peut-être de perdre votre indépendance et de devenir un fardeau pour votre famille.

Parlez aux membres de votre famille. Expliquez-leur comment la maladie vous affecte. Faites-leur comprendre qu’il y a des choses que vous pouvez faire par vous-même et que vous êtes encore en mesure de prendre vos propres décisions en grande partie. Essayez de trouver les moyens avec les membres de votre famille de vous entraider et de vous soutenir mutuellement.

Vos amis ont besoin de savoir comment vous allez. Restez en contact avec eux. Les amis et les voisins sont souvent prêts à aider du mieux qu’ils le peuvent.

Parler avec d’autres personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer ou d’une maladie apparentée

Seules les personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer ou d’une maladie apparentée comprennent d’expérience ce que vous éprouvez.

Demandez à votre Société Alzheimer locale s’il existe un groupe de soutien dans votre région. Si ce n’est pas le cas, vous aimeriez peut-être aider la Société à mettre sur pied un tel groupe.

Les groupes de soutien permettent de :

  • connaître d’autres personnes qui passent à travers la même épreuve que vous.
  • parler à des personnes qui sympathisent et comprennent.
  • faire connaître vos sentiments.
  • vous assurer que ce que vous dites ne sera pas répété à l’extérieur du groupe.
Si vous préférez le soutien individuel, votre Société Alzheimer peut également vous mettre en contact avec une personne-ressource.

[Tiré de la brochure et de la bande audio de la Société Alzheimer du Canada : Expériences partagées, Suggestions aux personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer. Pour en obtenir une copie, veuillez communiquer avec votre Société Alzheimer locale.]


Mise à jour : 12/16/11