Imprimer Bookmark and Share

Mythes et faits sur la maladie d’Alzheimer

Depuis des années, de nombreux mythes perdurent sur la maladie d’Alzheimer, sur les personnes atteintes et sur les manifestations de la maladie. Ces mythes renforcent les préjugés et nous empêchent de comprendre et d’aider les personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer. À la Société Alzheimer, nous croyons qu’en faisant tomber les mythes, nous serons mieux en mesure de répondre aux besoins des personnes atteintes et de leur famille.

La maladie d’Alzheimer est une maladie dégénérative et évolutive du cerveau. Elle apparaît davantage chez les personnes de 65 ans et plus, mais elle peut également affecter des adultes plus jeunes.

Mythe 1

J’aurai un jour la maladie d’Alzheimer parce qu’un membre de ma famille en est atteint.

Réalité : Bien que l’hérédité joue un rôle, de cinq à sept pour cent seulement des cas de maladie d’Alzheimer sont liés aux gènes qui causent la forme dite d’apparition précoce, c’est-à-dire la forme familiale de la maladie d’Alzheimer (FFMA). Les gènes jouent également un rôle dans la forme sporadique ou d’apparition tardive de la maladie, qui est la forme la plus répandue. Cependant, le fait d’avoir un père ou une mère, un frère ou une sœur atteints de la maladie d’Alzheimer, n’accroît que très légèrement les risques de développer également la maladie.

Mythe 2

La maladie d’Alzheimer affecte uniquement les personnes âgées.

Réalité : Bien que l’âge soit le facteur de risque le plus important de la maladie d'Alzheimer, la majorité de la population ne développera pas la maladie en vieillissant. Par ailleurs, des personnes plus jeunes, dans la quarantaine ou la cinquantaine, peuvent développer la forme sporadique dite d’apparition tardive de la maladie. Ce qu’il faut retenir, c’est que la maladie d’Alzheimer ne fait pas partie du processus normal de vieillissement.

Mythe 3

Il existe un remède contre la maladie Alzheimer.

Réalité : Il n’existe actuellement aucun remède contre la maladie d’Alzheimer, mais plusieurs médicaments et traitements peuvent aider à gérer certains symptômes et à améliorer la qualité de vie des personnes atteintes. Cependant, les chercheurs continuent d’accomplir de remarquables progrès et de nombreux essais cliniques portent actuellement sur des médicaments qui s’attaquent directement à la maladie, ce qui est une très bonne nouvelle.

Mythe 4

La perte de mémoire veut-elle dire que j’ai la maladie d’Alzheimer ?

Réalité : Plusieurs personnes se plaignent de leur mémoire parfois vacillante, mais cela ne veut pas dire qu’elles sont toutes atteintes de la maladie d’Alzheimer. Lorsque les pertes de mémoire affectent les activités quotidiennes et sont accompagnées de troubles du jugement et du raisonnement, ou de difficultés à communiquer, il est recommandé de consulter un médecin pour déterminer la cause de ces symptômes.

Mythe 5

On peut prévenir la maladie d’Alzheimer.

Réalité : Il n’existe aucun traitement pour prévenir la maladie d’Alzheimer. Toutefois, la recherche démontre qu’un mode de vie favorisant le maintien de la forme physique et mentale peut réduire les risques : l’activité physique, l’alimentation saine composée de fruits frais, de légumes et de poisson; la stimulation du cerveau; la réduction du niveau de stress; le suivi de la pression artérielle, des niveaux de glycémie et de cholestérol; la prévention des traumatismes crâniens; et le fait de rester socialement actif.

Certaines personnes pensent qu’il est possible de réduire les risques de développer la maladie d’Alzheimer en évitant de faire la cuisine avec des casseroles en aluminium. Malgré les nombreuses recherches effectuées sur le lien possible entre l’aluminium et la maladie d’Alzheimer, il n’existe aucune preuve concluante que l’aluminium causerait la maladie. La maladie semble se développer lorsque l’effet combiné de nombreux facteurs de risque, dont l’âge, l’hérédité, le style de vie et les facteurs environnementaux, entrave les mécanismes naturels d’autoréparation du cerveau.

Mythe 6

Les vitamines, suppléments et agents de stimulation de la mémoire peuvent prévenir la maladie d’Alzheimer.

Réalité : De nombreuses études ont été menées dans le but de tester l’efficacité de produits comme les vitamines E, B et C, le ginkgo biloba, l’acide folique et le sélénium pour prévenir la maladie d’Alzheimer. Dans l’ensemble, les résultats sont mitigés et peu concluants, mais la recherche dans ce domaine se poursuit.

Mythe 7

Si le médecin me diagnostique la maladie d’Alzheimer, je n’ai plus rien à espérer de la vie.

Réalité : Bon nombre de personnes atteintes de la maladie mènent une vie active et intéressante pendant de nombreuses années. Elles ont des projets et leur vie continue d’avoir un sens. La maladie d'Alzheimer est maintenant diagnostiquée beaucoup plus rapidement qu’auparavant et il existe des médicaments qui peuvent aider à en ralentir la progression. Au fur et à mesure de l’évolution de la maladie, il est également important d’offrir aux personnes atteintes un milieu de vie approprié, de même que des services, du soutien et des activités qui contribuent à améliorer leur qualité de vie.

Mythe 8

Toutes les personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer deviennent violentes et agressives.

Réalité : La maladie d’Alzheimer affecte chaque personne de manière différente, et les personnes atteintes ne deviennent pas toutes agressives. La perte de mémoire et la confusion sont souvent frustrantes, voire effrayantes. En se renseignant sur la maladie, en aménageant l’environnement physique de la personne et en modifiant notre façon de communiquer avec elle, on peut éviter les éventuelles réactions hostiles.

Mythe 9

Les personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer ne peuvent pas comprendre ce qui se passe autour d’elles.

Réalité : De nombreuses personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer comprennent ce qui se passe autour d’elles. D’autres sont dépassées par les difficultés. Bien sûr, la maladie d’Alzheimer affecte la capacité à communiquer avec les autres et à comprendre le monde environnant, bien que chaque personne soit affectée différemment. On pourrait blesser involontairement les sentiments d’une personne en présumant qu’elle ne comprend pas ce qui se passe autour d’elle. La personne atteinte de la maladie d’Alzheimer est toujours la même personne et elle doit être traitée avec dignité et respect.

Mythe 10

La maladie d’Alzheimer n’est pas mortelle

Réalité: La maladie d’Alzheimer est mortelle. Non seulement la maladie efface-t-elle la mémoire, mais elle détruit les cellules cérébrales, et le corps oublie ce qu’il doit faire pour survivre, comme parler, se déplacer ou manger.

En finir avec les mythes

La Société Alzheimer veut en finir avec les mythes sur la maladie d’Alzheimer.

Faites le point sur la maladie :

  • Informez-vous.
  • Obtenez de l’aide.
  • Traitez avec respect les personnes qui en sont atteintes.

La Société Alzheimer du Canada est le principal organisme de santé national sans but lucratif pour les personnes touchées par la maladie d’Alzheimer et les maladies apparentées. La Société offre de nombreuses ressources et des programmes de soutien aux personnes atteintes et à leurs aidants. De plus, elle finance la recherche pour trouver un remède et améliorer les soins fournis aux personnes affectées par la maladie.

Communiquez avec votre Société Alzheimer locale ou composez le 1-800-616-8816.

[Vous pouvez obtenir auprès de votre Société Alzheimer locale la brochure qui contient l’information présentée ici ou télécharger le document.]


Mise à jour : 12/16/11