Quotidien

Imprimer

Comment les relations changent

Ce n’est pas parce qu’une personne est atteinte de la maladie d’Alzheimer qu’elle n’a plus besoin d’affection et d’amour, mais différents aspects de la relation changent. Vous n’avez plus les mêmes rapports avec une personne qui vous est proche. Il faut trouver d’autres moyens d’exprimer vos sentiments.

La maladie d’Alzheimer peut également affecter les rapports sexuels d’un couple. Elle risque d’augmenter ou de diminuer l’intérêt de la personne pour la sexualité. Cela peut causer des problèmes. Par exemple, la personne peut exiger une vie sexuelle plus active que vous le souhaitez.

Une personne atteinte de la maladie d’Alzheimer peut se montrer trop affectueuse à un moment inopportun. Si cela se produit, expliquez aux gens de votre entourage la maladie et ses effets pour qu’ils puissent comprendre.
Vous constaterez peut-être que votre rôle au sein de la relation a changé. Peut-être que la personne s’est toujours chargée des finances de la famille et que c’est à vous qu’incombe maintenant cette tâche. La prise de décisions sur des questions financières et juridiques peut être écrasante. Vous devrez peut-être demander à des membres de votre famille, à des amis ou à des professionnels de vous aider.

Il est également possible que vous constatiez que vos relations avec vos amis et votre famille ont changé. Ces personnes hésitent peut-être à passer du temps avec vous parce qu’elles ne savent pas trop quoi dire ou sont inquiètes au sujet du comportement de la personne. C’est peut-être vous qui devrez communiquer avec les amis et les membres de la famille. Proposez la meilleure façon de communiquer avec le membre de votre famille atteint de la maladie d’Alzheimer, par exemple en leur disant à quoi s’attendre ou en présentant des activités qu’ils peuvent encore faire ensemble. Cela pourrait vous aider à garder ces sources de soutien proches de vous et de la personne dont vous vous occupez, au moment où vous en avez le plus besoin.

Le fait de fournir des soins à une personne proche peut créer de nouvelles sources de stress au sein du reste de la famille. Il est possible que d’autres membres de la famille ne parviennent pas à accepter la maladie de la personne, ou vous aurez peut-être du ressentiment si les autres membres de la famille ne se sentent pas capables d’aider, pour quelque raison que ce soit. De plus, vous ne serez peut-être pas d’accord sur les décisions relatives aux finances et aux soins. Si ces préoccupations peuvent être reconnues ou abordées, cela sera très utile. Vous pouvez le faire en organisant une réunion de famille, en acceptant le fait que vous ne serez pas tous d’accord, en partageant la responsabilité des soins (même si cela n’est pas en parts égales), et en continuant de communiquer afin que les membres de la famille ne se sentent pas mis à l’écart.

La Société Alzheimer peut vous aider : n’essayez pas de tout faire tout seul!


Contenu Connexe



Mise à jour : 02/10/16
Retour au début