Autogestion

On estime que les maladies chroniques poseront l’un des plus grands défis de santé du 21e siècle (Dorland & McColl, 2006). L’autogestion est une technique utilisée de plus en plus pour la prévention et la gestion de certaines maladies chroniques, dont le cancer, l’arthrite et le diabète.

Bien que la maladie d’Alzheimer ne soit pas considérée comme une maladie chronique, elle en a toutes les caractéristiques : elle est progressive et il n’existe pour le moment aucun traitement curatif. Seuls les symptômes peuvent être soulagés.

Il faut adopter de toute urgence les principes de l’autogestion dans la prestation des soins aux personnes atteintes de l’Alzheimer ou d’une maladie apparentée. (Mountain, 2006).

Le point de vue très répandu selon lequel les personnes atteintes de l’Alzheimer ou d’une maladie apparentée ne peuvent plus acquérir de nouvelles compétences, et que les interventions en ce sens sont inutiles, ou même nuisibles à la personne et à l’aidant, est maintenant remis en question. (Mountain, 2006, p. 434).

L’autogestion est une stratégie efficace pour faire face à la prévalence croissante de l’Alzheimer et des maladies apparentées, et pour aider la personne malade et les membres de sa famille à garder la maîtrise de leur vie.

Ressources

Soutien à l’autogestion pour les Canadiens atteints de maladie chronique : Point de mire sur les soins de santé primaire

The Alzheimer Knowledge Exchange consacre une section de son site (en anglais) à l’autogestion pour les personnes atteintes de l’Alzheimer ou d’une maladie apparentée, et présente également des mises à jour sur des projets de recherche et des formulaires de suivi.


Last Updated: 08/22/2016