Comment réagir lors d’un désastre

Lors d'une évacuation

Les personnes atteintes de l’Alzheimer ou d’une maladie apparentée sont particulièrement vulnérables dans les situations chaotiques et stressantes. Elles ont une capacité limitée à comprendre et peuvent oublier ce qu’on leur dit au sujet de ce qui arrive. Soyez attentif aux réactions potentielles qu’un changement de routine, un déplacement, ou un nouvel environnement pourraient provoquer.

  • Au moment opportun, informez les gens autour de vous (personnel de l’hôtel ou de l’établissement, membres de la famille, agents de bord) que votre proche est atteint de l’Alzheimer ou d’une maladie apparentée et qu’il ne comprend peut-être pas ce qui se passe.
  • Ne le laissez pas seul. Il suffit de quelques minutes pour qu’il s’éloigne et s’égare.
  • N’oubliez pas qu’un changement de routine, un voyage ou de nouveaux environnements pourraient causer de l’agitation, des épisodes d’errance et une aggravation des symptômes tels les hallucinations, le délire et l’insomnie.
  • Faites de votre mieux pour rester calme. Votre proche réagira peut-être en fonction de votre état émotionnel.

Conseils pour prévenir l’agitation

Rassurez-le. Tenez-lui les mains ou passez votre bras autour de ses épaules. Dites-lui que tout ira bien.

  • Trouvez des façons de réduire son anxiété. Promenez-vous un peu avec lui ou donnez-lui des tâches faciles à faire.
  • Essayez de diriger son attention sur quelque chose d’autre s’il est bouleversé.
  • Amenez-le dans un endroit plus sûr et plus tranquille si possible. Limitez les stimulations.
  • Assurez-vous qu’il prenne ses médicaments au moment prévu.
  • Essayez de planifier les repas aux heures normales et de maintenir son horaire du coucher.
  • Évitez les explications élaborées et détaillées. Donnez-lui l’information en termes concrets. Rassurez-le après lui avoir donné de courtes explications.
  • Préparez-vous à lui donner encore plus d’aide dans toute sa routine quotidienne.
  • Tenez compte des signes d’impatience qu’il donne (il a la bougeotte, il arpente la pièce).
  • Rappelez-lui qu’il est à la bonne place.

Conseils utiles dans une période d’agitation

  • Abordez-le de face et appelez-le par son nom.
  • Parlez calmement et d’une voix douce, dites des choses positives et soyez patient. Réassurez-le.
  • Répondez aux émotions qu’il exprime, plutôt qu’au contenu de ses mots. Par exemple, dites: « Tu as peur et tu veux retourner à la maison. Je te comprends. Je suis avec toi. »
  • N’essayez pas d’argumenter avec lui ou de le reprendre. Convenez avec lui que l’expérience est traumatisante, réassurez-le et tentez de détourner son attention, en lui disant par exemple : « Le bruit ici est inquiétant. Essayons de trouver un endroit plus tranquille. On va regarder ton livre de photos ensemble. »

Prenez soin de vous-même

  • Prenez soin de vous même en trouvant quelqu’un qui peut vous écouter et partager vos émotions sur l’événement qui vient de se produire.
  • Trouvez des moments pour respirer, méditer et réfléchir.


Last Updated: 02/16/2012