La maladie cérébro-vasculaire

La maladie cérébro-vasculaire est aussi appelée « démence » à infarctus multiples. Elle se produit lorsque les cellules du cerveau sont privées d’oxygène. Le système vasculaire est un réseau de vaisseaux sanguins qui transporte l’oxygène au cerveau. Un blocage ou une maladie du système vasculaire peut empêcher le sang d’atteindre le cerveau. Cela entraîne la mort des cellules et provoque les symptômes de troubles cognitifs.

On appelle les troubles cognitifs mixtes la manifestation simultanée de la maladie d’Alzheimer et de la maladie cérébro-vasculaire.

Comment la maladie cérébro-vasculaire affecte-t-elle la personne atteinte?

Accidents vasculaires cérébraux (AVC) et la maladie cérébro-vasculaire

Les AVC sont une cause courante de la maladie cérébro-vasculaire. Ceux-ci se produisent lorsque la circulation du sang vers le cerveau est bloquée. Les cellules cérébrales sont alors privées d’oxygène et meurent. Les AVC peuvent être légers ou lourds et avoir un effet cumulatif, chaque AVC aggravant davantage le problème. Les AVC peuvent affecter la capacité de la personne à marcher, causer une faiblesse dans le bras ou la jambe, provoquer des troubles d’élocution ou des sautes d’humeur. Les difficultés ressenties dépendent des parties du cerveau privées d’oxygène.

En général, la maladie cérébro-vasculaire survient subitement. Les déficiences peuvent se produire par étape. Parfois, les capacités de la personne se détériorent pendant quelque temps, restent stables pendant une certaine période, puis recommencent à se détériorer. Les symptômes cognitifs (la capacité de réfléchir) varient et affectent diverses régions du cerveau à des degrés différents (langage, vue, mémoire, etc.). Il est fréquent que les personnes atteintes de la maladie cérébro-vasculaire souffrent de troubles urinaires.

Maladie de Binswanger

La maladie de Binswanger est une forme rare de la maladie cérébro-vasculaire. Elle est causée par une atteinte des vaisseaux sanguins dans les zones profondes de la « matière blanche » du cerveau. L’hypertension artérielle joue un rôle important dans cette maladie.

Comment évalue-t-on la maladie cérébro-vasculaire?

Si le médecin soupçonne la maladie cérébro-vasculaire, il demandera alors au patient de faire une scintigraphie cérébrale pour examiner les éventuels blocages ou rétrécissements des vaisseaux sanguins.

Quels sont les facteurs de risque de la maladie cérébro-vasculaire?

La maladie cérébro-vasculaire touche autant les hommes que les femmes. Les facteurs de risque sont, notamment :

  • l’âge (plus de 65 ans)
  • l’hypertension
  • les maladies cardiaques
  • le diabète

Le tabagisme, l’excès de poids, les taux élevés de cholestérol et des antécédents familiaux de maladies cardiaques peuvent aussi accroître le risque d’AVC et, par conséquent, le risque de la maladie cérébro-vasculaire. Les AVC légers (souvent appelés accidents ischémiques transitoires ou AIT) sont les signes précurseurs d’un accident cérébral vasculaire imminent. La perte temporaire de la vue, de la parole ou de la force ou des brefs épisodes d’engourdissement peuvent indiquer un AIT.

Des scintigraphies cérébrales de routine chez un groupe de personnes d’âge moyen ont révélé que 10 % d’entre elles avaient eu un AVC sans le savoir. Cela augmentait leur risque futur d’AVC et de perte de mémoire. De tels infarctus cérébraux silencieux (ou AVC silencieux) sont des lésions cérébrales causées par un caillot qui empêche le sang de se rendre au cerveau. Dans plusieurs cas, les AVC silencieux sont considérés comme un facteur de risque de la maladie cérébro-vasculaire. Les personnes qui souffrent de fibrillation auriculaire, la forme la plus courante d’arythmie cardiaque chez les personnes de plus de 65 ans, présentent un taux deux fois plus élevé d’AVC silencieux.

Il est important de déterminer les facteurs de risque de la maladie cérébro-vasculaire car, souvent, on peut traiter et diminuer le risque d’AVC. Ceux-ci peuvent être réduits par l’adoption de modes de vie sains, à savoir une activité physique régulière, une bonne alimentation, l’abstention de fumer et la réduction du stress. Des médicaments existent pour contrôler l’hypertension artérielle, le diabète et les maladies cardiaques.

Existe-t-il un traitement?

À la suite d’un AVC, on peut prescrire des médicaments pour améliorer l’irrigation sanguine du cerveau et réduire les risques de nouveaux accidents. Divers traitements pourraient aussi contribuer à améliorer la mobilité et la parole, comme la physiothérapie, l’ergothérapie et l’orthophonie. En plus de traiter les causes sous-jacentes de la maladie cérébro-vasculaire comme l’hypertension, les taux de cholestérol élevés et le diabète, certains médecins prescrivent systématiquement des médicaments appelés inhibiteurs de la cholinestérase.

Pour de plus amples renseignements :

 Communiquez avec votre Société Alzheimer locale ou consultez la section Aide de notre site web.


Last Updated: 02/16/2012