Quotidien

Imprimer

Planifier l’avenir

Au fil de la progression de la maladie, il deviendra difficile de faire des choix et de communiquer vos souhaits en matière de soins de santé. Cependant, il est possible de vous préparer en vue de l'avenir en prenant certaines mesures d'avance, c'est-à-dire en effectuant une « planification préalable des soins ».

Planification des soins de santé et personnels

Vous pouvez désigner un mandataire qui pourra parler en votre nom si vous en devenez incapable. Cela peut être la différence entre la façon dont vous voulez vraiment vous faire soigner et les soins qu’on pourrait vous prodiguer.

Comment préparer votre plan :

  1. Réfléchissez à ce qui est important pour vous.
  2. Renseignez-vous sur les diverses interventions médicales et sur ce qu’elles peuvent ou non vous apporter.
  3. Désignez un mandataire, soit la personne qui voudra et pourra parler en votre nom si vous en devenez incapable.
  4. Parlez de vos volontés à vos proches.
  5. Consignez vos volontés. La Société Alzheimer peut vous aider à vérifier si de tels documents juridiques concernant la planification de vos soins futurs de santé existent dans votre province ou territoire.

Même si vous décidez de ne pas mettre vos souhaits par écrit ou de ne pas rédiger un document juridique, parlez de ces questions. Vos souhaits exprimés verbalement ont la même validité.

En expliquant maintenant au mandataire désigné le type de soins que vous désirez ou que vous ne désirez pas avoir à l’avenir, votre (vos) aidants éprouveront moins de difficultés à faire ces choix. Vous aurez aussi l’assurance de savoir que vos soins futurs sont entre bonnes mains.

Affaires juridiques et financières

Si vous êtes atteint de l'Alzheimer ou d'une maladie apparentée, le moment viendra où vous ne serez plus en mesure de prendre des décisions financières et de signer des documents officiels. Les personnes que vous nommez pour agir en votre nom doivent connaître vos souhaits afin d'être en mesure de les respecter et de les accomplir.

Parlez-en à votre famille. Assurez-vous que les questions financières seront confiées à une personne de confiance. Préparez une procuration autorisant une personne à prendre légalement des décisions, en votre nom, quand vous ne serez plus capable de le faire. Discutez avec un avocat de la possibilité de nommer une personne chargée de vos intérêts financiers.

Testaments et autres documents importants

Dès que possible après l’établissement du diagnostic, dressez la liste des documents importants dont vous aurez besoin. Passez en revue la liste avec les membres de votre famille; cela aidera votre aidant et les membres de votre famille à connaître vos souhaits.

Les noms de ces documents varient d’une province à l’autre et d’un territoire à l’autre; en voici toutefois quelques-uns :

  • un testament qui précise le partage de vos biens après votre décès
  • un document qui désigne un mandataire, c’est à dire une personne qui peut prendre des décisions quant aux questions financières et juridiques en votre nom lorsque vous n’êtes plus en mesure de le faire
  • un document qui désigne un décisionnaire remplaçant pour toute décision face aux soins de santé futurs
  • un « testament biologique », ou une « directive préalable » qui précise vos souhaits quant aux soins de santé et aux soins en phase terminale. Ce document peut aider votre famille à prendre des décisions difficiles qui peuvent survenir au cours de la maladie, lorsque vous n’êtes plus en mesure de prendre ces décisions vous-même.

Communiquez avec un avocat ou votre Société Alzheimer régionale pour obtenir des renseignements spécifiques quant aux exigences légales dans votre province ou territoire.

Pour bien planifier l’avenir, il faut avoir les documents et les renseignements juridiques et financiers suivants et dire à un conseiller et à un membre de la famille à qui vous faites confiance, où ils se trouvent :

  • comptes bancaires
  • cartes de crédit
  • prêts et hypothèques
  • polices d’assurance (vie, auto, résidence, invalidité)
  • régimes de retraite et REER
  • placements
  • possession d’immobilier, d’une résidence, d’un commerce, d’une automobile
  • services funéraires prépayés et/ou concession (lot) au cimetière

Travail, retraite et activités bénévoles

Si vous avez toujours un emploi, songez à parler à votre employeur de la maladie d’Alzheimer et de vos symptômes. Vous pourriez par exemple diminuer vos heures de travail et vos responsabilités. Ou vous pourriez être obligé de cesser de travailler. Si vous avez votre propre entreprise, vous voudrez sans doute en planifier l’avenir.

Les activités bénévoles pourraient être une occasion de continuer à utiliser vos compétences et à participer à des activités qui vous ont toujours plu.

Organisation de la vie

À l’heure actuelle, vous n’avez pas ou peu besoin d’aide pour les activités de la vie quotidienne. Avec l’évolution de la maladie d’Alzheimer, vous aurez besoin d’aide pour des activités comme la cuisine, l’entretien de la maison, le magasinage et le transport. Discutez avec les membres de votre famille et vos amis, et établissez la liste des personnes qui pourraient vous aider à vous acquitter de ces tâches.

Votre société Alzheimer régionale peut vous fournir de l’information et vous aiguiller vers les services communautaires et sociaux offerts dans votre région.

Ces services peuvent inclure :

  • des services communautaires comme la popote roulante, les programmes de jour pour les adultes et les visites de bénévoles
  • les dames de compagnie et autres aides à domicile de services privés
  • des logements supervisés
  • des logements avec services de soutien
  • des maisons de retraite et des foyers de soins de longue durée

Autres sources d’information :

Association canadienne de soins palliatifs (ACSP): www.planificationprealable.ca

Advocacy Centre for the Elderly (ACE) : www.advocacycentreelderly.org

Le manuel sur la planification préalable des soins (ACSP), indique les étapes à suivre pour réaliser votre démarche de planification préalable des soins et fournit des espaces pour y inscrire vos décisions, les coordonnées de votre (vos) mandataire(s) et de l’information sur vos autres documents importants. 

Guide « Aidants-en-réseau » du Victorian Order of Nurses (disponible en anglais seulement) 


Contenu Connexe


Mise à jour : 08/19/15
Retour au début