Au stade avancé

À un certain stade d’évolution de la maladie, même si la personne est toujours en mesure d’accomplir certaines tâches familières, elle s’intéressera davantage à l’activité en soi qu’au résultat final. Si c’est le cas de votre proche, essayez de goûter aux petits moments magiques de la vie quotidienne, plutôt que d’essayer d’accomplir des activités soutenues. En étant réaliste dans vos attentes et en profitant de ces moments agréables, vous serez mieux en mesure de vous ajuster à cette période difficile marquée par de nombreux changements dans l’état de santé de votre proche.

Conseils pour trouver des activités

  • Essayez de trouver des activités stimulantes mais qui ne sont pas trop exigeantes et n’impliquent pas de faire trop de choix. Les personnes atteintes de l’Alzheimer ou d’une maladie apparentée peuvent avoir de la difficulté à choisir entre plusieurs options.
  • Plusieurs personnes atteintes de l’Alzheimer ou d’une maladie apparentée gardent leur sens de l’humour. Essayez de trouver des activités qui la divertiront, ainsi que les personnes qui en prennent soin. Ça fait du bien à tout le monde de rire. Vous pourriez même en profiter pour découvrir le côté comique qui se cache en vous!
  • L’Alzheimer et les maladies apparentées affectent la concentration et la personne aura de la difficulté à fixer longtemps son attention sur quelque chose. Mieux vaut prévoir des activités qui se déroulent sur une courte période de temps.
  • La maladie peut également affecter la motivation. Aidez la personne à entreprendre l’activité, mais ne vous découragez pas si vous n’arrivez pas à stimuler son intérêt.
  • Fractionnez vos directives en éléments faciles à comprendre et assurez-vous que chaque étape de la tâche à accomplir soit très simple. Donnez vos directives une à la fois, et attendez que chaque étape soit franchie avant de passer à la prochaine.
  • Essayez de penser à des activités qui font appel à des actions simples et répétitives, comme balayer, épousseter ou arroser les plantes.

Stimulation sensorielle

Au cours des derniers stades de la maladie, les personnes présentent souvent des troubles graves du raisonnement et du langage, mais conservent leurs sens du goût, du toucher et de l’odorat par exemple.

Voici quelques idées de stimulation des sens

  • Faites-lui toucher ou caresser des tissus soyeux, des poupées ou des jouets en peluche.
  • Massez-lui les mains avec de l’huile parfumée, à la lavande par exemple. Cela l’apaisera, si elle aime se faire toucher. Par contre, l’odeur ou la sensation de l’huile n’est pas appréciée de tous.
  • Continuez de prendre le temps de vous asseoir et de parler avec elle ou de lire à voix haute. La personne sera en mesure de vous entendre parler jusqu’à un stade très avancé de la maladie, selon l’expérience de plusieurs aidants.
  • Des poissons dans un aquarium, des mobiles, ou une fenêtre avec vue pourraient avoir un effet calmant.
  • Donnez à la personne la chance de changer de décor, de prendre l’air et d’aller dehors. Cela pourrait être très stimulant. Si vous visitez quelqu’un dans un centre hospitalier de soins de longue durée, vous pouvez jouer un rôle vital en aidant la personne à se sentir acceptée et active. Parfois, il suffit simplement de faire une petite promenade avec elle dans le corridor, ou de lui apporter quelque chose de l’extérieur.

Last Updated: 11/08/2017