Sécurité à domicile

Maintenir un environnement sûr, conçu en fonction de la personne atteinte de l'Alzheimer ou d’une maladie apparentée

Le foyer est un lieu important pour tout le monde. Pour la personne atteinte de l’Alzheimer ou d’une maladie apparentée, ce lieu familier lui permet de rester en contact avec son passé et de maintenir le sens de sa propre individualité. Toutefois, certaines modifications très concrètes devraient être apportées à l'environnement en fonction des nouveaux besoins de la personne.

Apportez les modifications nécessaires, mais maintenez la familiarité des lieux en établissant l’équilibre entre les besoins de sécurité et d’indépendance. En lui imposant de trop nombreuses restrictions, la personne aura de la difficulté à participer aux activités de la vie quotidienne, ce qui pourrait énormément nuire à son amour-propre.

Gardez à l’esprit certaines des conséquences que la maladie entraînera : une diminution de l’équilibre et du temps de réaction; des troubles de la vision et de la perception; des limitations physiques rendant la marche difficile; des troubles de la mémoire, du discernement et de la compréhension intuitive. Gardez également à l’esprit que vous risquez d’être plus fatigué et de sentir la pression monter, ce qui nuira à votre capacité d’anticiper les risques et de prévenir les accidents.

Adaptez les activités aux capacités actuelles de la personne. Par exemple, si elle aimait travailler le bois, elle est peut-être encore capable de clouer, sabler et peindre dans l'atelier, même si elle ne peut plus utiliser les outils électriques. Au fil de la progression de la maladie, réévaluez les besoins de la personne et apportez les modifications nécessaires pour adapter les activités à ses capacités.

Certains endroits de la maison comportent plus de risques que d’autres. Faites particulièrement attention au garage, à la salle de travail, au sous-sol et à la cour.

Prenez quelques minutes pour remplir la liste de vérification suivante sur la sécurité à domicile. N'oubliez pas qu'au fur et à mesure de l’évolution de la maladie, il sera peut-être nécessaire de mettre à jour vos réponses.

Liste de vérification sur la sécurité à la maison

 Oui  Non 
Faudrait-il que j’enlève les petits tapis et que j’immobilise les plus grands pour prévenir les chutes ?
Est-ce que les escaliers sont sécuritaires ?
La personne est-elle en mesure d'utiliser en toute sécurité les appareils électriques de la cuisine et de la salle de bains ?
Est-ce que je devrais abaisser la température du chauffe-eau ?
Est-ce que je devrais mettre sous clé les médicaments, les produits nettoyants ou les produits chimiques pour le jardin ?
La personne peut-elle fumer toute seule, ou serait-il mieux que je cache le briquet et les allumettes ?
Serait-il mieux que je ferme certaines portes à clé ou que je déplace la serrure à un autre endroit ?
Est-ce que je devrais installer de l'équipement de sécurité dans la salle de bain (par ex.: barre d'appui, siège de toilette surélevé, tapis antidérapant) ? 
L’éclairage permet-il d’éliminer les ombres qui pourraient causer de la confusion ?
Y a-t-il des objets qui désorientent la personne (comme des images, des miroirs) ?

Cette information a été tirée du Module 2 -- L'Évolution de la maladie d'Alzheimer : En route. Vous pouvez en obtenir un exemplaire auprès de votre société Alzheimer locale.

Conseils de sécurité

  • Gardez dans la maison des extincteurs d’incendie, des détecteurs de fumée et des détecteurs de monoxyde de carbone et vérifiez régulièrement leur bon état de fonctionnement.
  • Gardez sous clé tous les endroits à risques, ou couvrez les portes ou les serrures pour les camoufler. Déplacez les serrures vers le haut ou le bas des portes pour qu’elles soient moins évidentes.
  • Enlevez les serrures des salles de bain et des chambres à coucher pour ne pas que la personne s’enferme à l’intérieur.
  • Installez des verrous et des couvre-poignées de porte à l’épreuve des enfants sur les tiroirs et les armoires contenant des objets dangereux, couteaux, liquides de nettoyage et appareils électriques.
  • Inscrivez la personne au programme MedicAlertMD Sécu-RetourMD qui permet aux intervenants d'urgence d’identifier les personnes perdues et de réunir les familles.
  • Utilisez des appareils électriques munis d’un dispositif d’arrêt automatique. Rangez-les appareils loin des éviers et de l’eau.
  • Si vous craignez que la personne utilise la cuisinière, cachez la valve à gaz ou installez un interrupteur de sécurité qui empêche de l’allumer. Vous pourriez également penser à enlever les boutons de commande.
  • Rangez dans un lieu sûr les appareils dangereux, grils, tondeuses à gazon, outils électriques, couteaux et armes à feu.
  • Enlevez toutes les plantes toxiques ou fruits décoratifs qu’elle pourrait par erreur essayer de manger.
  • Ne laissez pas les médicaments ou autres substances potentiellement dangereuses dans des endroits faciles d’accès, sur la table de la cuisine ou sur les comptoirs par exemple. Ceci inclut les vitamines, les médicaments d’ordonnance, ou même le sucre, les succédanés de sucre ou les assaisonnements. Gardez les médicaments sous clé.
  • Surveillez-la personne lorsqu’elle fume ou boit. Le tabac et l’alcool peuvent avoir des effets secondaires dangereux et interagir avec les médicaments. La personne pourrait également oublier une cigarette et causer un incendie.
  • Vérifiez bien la température de l’eau et des aliments. La personne pourrait se brûler si l’eau du bain ou si les aliments sont trop chauds.
  • Installez des équipements de sécurité dans la salle de bain, comme des barres d’appui, pour prévenir les chutes.
  • Mettez des collants antidérapants sur les surfaces glissantes, comme des planchers en tuile. Enlevez tous les petits tapis.
  • Utilisez des couleurs contrastées pour lui permettre de mieux voir les marches et seuils. Évitez les tapis noirs parce qu’ils pourraient donner l’impression d’un trou.
  • Installez un bon éclairage dans les entrées, sur les paliers à l’extérieur, entre les chambres, dans les escaliers et dans les salles de bain.
  • Gardez à portée de main les numéros de téléphone en cas d’urgence.
  • Souvenez-vous que la personne ne reconnaît peut-être plus la signification de certains symboles, par exemple une tête de mort, ou les mots « toxique », « poison », etc.)
  • Consultez un ergothérapeute pour obtenir des conseils de sécurité et pour adapter la maison afin d’en faire un endroit aussi sûr et agréable que possible.

Pour obtenir de plus amples renseignements (en anglais), consultez le document Home Safety for People with Alzheimer’s Disease sur le site web de la U.S. National Institutes of Health, National Institute on Aging at http://www.nia.nih.gov/Alzheimers/Publications/homesafety.htm

 

Contenu Connexe



Last Updated: 11/08/2017