Réduire le stress pour les aidants

En tant qu’aidant, il vous faut prendre soin de vous. Vous êtes la personne la plus importante dans la vie de la personne atteinte de la maladie d’Alzheimer. Vous pouvez prendre certaines mesures afin de préserver votre santé et votre bien-être.

  1. Renseignez-vous au sujet de la maladie
    Vous serez mieux préparé à l’évolution de la maladie d’Alzheimer si vous vous informez autant que possible au sujet de la maladie et des soins à prodiguer. En comprenant comment la maladie affecte la personne, vous pourrez plus facilement comprendre les changements qu’elle provoque et vous y adapter.
  2. Soyez réaliste... face à la maladie
    Il est important, bien que difficile, d’être réaliste face à la maladie et aux effets qu’elle aura sur la personne, au fil des jours. Ce faisant, vous aurez des attentes plus réalistes.
  3. Soyez réaliste... face à vous-même
    Vous devez être réaliste face à vos capacités. Qu’est-ce qui compte le plus pour vous? Une promenade à pied avec la personne dont vous prenez soin, du temps seul ou une maison propre? Il n’y a pas de « bonne » réponse; vous seul savez ce qui compte le plus et quelles sont vos capacités.
  4. Acceptez vos émotions
    Lorsqu’on prend soin d’une personne qui a la maladie d’Alzheimer, on ressent toutes sortes d’émotions. En une même journée, vous éprouverez peut-être des sentiments de satisfaction, de colère, de culpabilité, de joie, de tristesse, de gêne, de peur et d’impuissance. Ces émotions peuvent être troublantes, mais elles sont normales. Dites-vous que vous faites de votre mieux.
  5. Partagez l’information et parlez de vos émotions
    En partageant l’information au sujet de la maladie avec la famille et les amis, vous les aiderez à comprendre la maladie et à se préparer à vous donner l’aide et le soutien dont vous aurez besoin. Il est aussi important de parler de vos émotions. Confiez-vous à une personne avec laquelle vous êtes à l’aise de parler de vos émotions. Il peut s’agir d’une amie intime ou d’un parent, de quelqu’un que vous avez rencontré à un groupe d’entraide Alzheimer, d’un membre de votre communauté religieuse ou encore d’un professionnel de soin de santé.
  6. Regardez les bons côtés
    Votre attitude peut influencer grandement vos émotions. Essayez de regarder le côté positif des choses. En vous attardant à ce que la personne peut encore faire plutôt qu’à ses pertes cognitives, vous vous rendrez la vie plus facile. Essayez de profiter vraiment de chaque journée. Il est encore possible de partager des moments spéciaux et gratifiants.
  7. Faites de l’humour
    La maladie d’Alzheimer est une maladie grave, mais cela n’empêche pas d’apprécier le côté parfois cocasse de certaines situations. L’humour peut être une bonne stratégie pour faire face à la maladie.
  8. Prenez soin de vous
    Votre santé est importante. Ne la négligez pas. Mangez bien et faites régulièrement de l’exercice. Trouvez des moyens de relaxer et reposez-vous suffisamment. Passez régulièrement un examen médical. Vous avez besoin de prendre congé régulièrement. N’attendez pas d’être surmené pour planifier un congé. Continuez à vous intéresser à d’autres choses et à avoir des loisirs. Restez en contact avec vos amis et votre famille pour prévenir la solitude et l’isolement. Tout cela vous donnera l’énergie nécessaire pour continuer à prendre soin de la personne.
  9. Obtenez de l’aide
    Soutien : vous aurez besoin du soutien que procure le fait de se confier aux autres, que ce soit à une personne, un professionnel ou un groupe d’entraide de la Société Alzheimer. Choisissez la forme de soutien qui vous convient le mieux.
    Aide pratique : c’est parfois difficile de demander et d’accepter de l’aide. Mais sachez que demander de l’aide ne veut pas dire que vous donnez de mauvais soins. Vous ne pouvez pas prendre soin, seul, de la personne atteinte de la maladie d’Alzheimer. Demandez de l’aide aux membres de la famille et à vos amis. La plupart des gens sont prêts à le faire. Il existe également dans votre communauté des services d’aide pour les tâches ménagères et les soins. Votre Société Alzheimer régionale peut vous aider à avoir accès à ces services.
  10. Planifiez l’avenir
    Planifier l’avenir peut contribuer à diminuer le stress. Si la personne atteinte de la maladie d’Alzheimer en est capable, examinez avec elle sa situation financière et planifiez l’avenir en conséquence. Tenez compte et prenez note des décisions de la personne concernant ses soins futurs de santé et personnels. Vous devriez également discuter de la planification des questions d’ordre juridique et successoral. Songez également à d’autres moyens de donner les soins au cas où vous n’en seriez plus capable.

La Société Alzheimer offre de l’information et des programmes de soutien. Téléphonez à la Société Alzheimer régionale la plus près de chez vous. Vous pouvez vous procurer un dépliant contenant cette information auprès de votre Société Alzheimer régionale. Vous pouvez également télécharger le dépliant de ce site.

Pour en savoir plus, vous pouvez également consulter le portail « aidants-en-réseau » du VON.


Last Updated: 11/08/2017