Inviter quelqu’un à emménager avec vous

En général, les gens préfèrent rester chez eux et conserver leur indépendance aussi longtemps que possible. Cependant, lorsque les enfants adultes commencent à s’inquiéter pour leur parent, ils se demandent s’ils devraient l’inviter à venir vivre avec eux.

Les avantages d’un déménagement

  • Vous saurez ce qui se passe et serez là si votre parent a besoin de vous.
  • Vous aurez un certain contrôle sur la sécurisation de son environnement.
  • Ce déménagement pourrait représenter une économie d’argent : le coût des déplacements pour se rendre chez le parent et du maintien de deux logis s’avérant parfois élevé.

Les inconvénients possibles d’un déménagement

  • En déménageant, la personne risque de laisser des amis de longue date et une communauté qui lui est familière.
  • Votre parent pourrait se montrer récalcitrant à dépendre de vous pour l’aider à faire des choses pratiques.
  • En amenant un parent dans votre foyer, vous et votre famille devrez changer considérablement votre mode de vie.

Questions à envisager

Voici quelques questions auxquelles vous devriez réfléchir lorsque vous et votre famille prenez une décision concernant le déménagement :

  • Votre parent veut-il déménager?
  • Quelle sorte de relation entreteniez-vous autrefois avec votre parent? Si la relation était difficile, elle ne s’améliorera pas dans des conditions stressantes.
  • Est-ce que vous et votre famille voulez que votre parent vienne vivre avec vous?
  • La différence entre le style de vie de votre famille et celui de votre parent risque-t-elle de causer du mécontentement ou des conflits?
  • Votre maison offre-t-elle assez d’espace et d’intimité pour toutes les personnes qui y habitent?
  • Est-ce que la maison est sécuritaire et pratique pour une personne atteinte d’Alzheimer ou d’une maladie apparentée? Sinon, serait-il possible d’y apporter des modifications, comme l’aménagement d’une rampe à l’entrée ou de barres d’appui dans la salle de bain?
  • Votre médecin de famille pourra-t-il prendre votre parent comme patient? Connaît-il bien la maladie d’Alzheimer? Pourrez-vous trouver un médecin consentant à s’occuper de votre parent?
  • Votre parent pourra-t-il, s’il le désire, contribuer à la vie de votre famille?
  • Votre parent pourra-t-il rencontrer d’autres personnes? Aura-t-il l’occasion de socialiser?
  • Est-ce que vous et votre famille êtes disposés à prodiguer à votre parent l’aide morale, physique et financière qu’il nécessite en raison de ses incapacités? Serez-vous en mesure de le surveiller ou de pourvoir à ses besoins d’aide pratique? Pourrez-vous faire appel à de l’aide professionnelle?
  • Pourrez-vous bénéficier de périodes de répit? Est-ce que des membres de la famille, des amis ou des voisins pourront vous remplacer de temps en temps? Vous serait-il possible de payer pour des services de soutien à domicile ou d’avoir recours à des aidants temporaires?
  • Est-ce que le déménagement représentera une économie ou des coûts supplémentaires? Avez-vous les moyens de payer pour les modifications dans votre maison ou les services de soutien nécessaires?
  • Est-ce que vous (ou un autre membre de la famille) serez obligé de quitter votre emploi ou de réduire vos heures de travail afin de vous occuper de votre parent?
  • Combien de temps ces arrangements dureront-ils, d’après vous? Est-ce que vous pourrez vous en accommoder pour un temps limité seulement ou aussi longtemps que nécessaire?
  • Y a-t-il des établissements dans votre communauté où l’on pourrait vous aider lorsque vous aurez le sentiment que vous ne pouvez plus vous occuper de votre parent chez vous?
  • Si le déménagement signifie qu’il vous faudra changer de province ou de pays, connaissez-vous les règlements quant au transfert de l’assurance maladie, etc.?

Vous devez tenir compte de toutes ces questions avant de décider de faire venir votre parent pour habiter chez vous. Proposez d’abord une visite pour voir si le déménagement serait une bonne idée. Peut-être voudrez-vous aussi explorer d’autres arrangements permettant à votre parent de se rapprocher de chez vous sans qu’il soit nécessaire que vous habitiez ensemble.

* Étant donné que la personne qui a besoin d’aide est souvent un parent, nous employons ce terme pour désigner n’importe quel membre de la famille, et le terme « enfant adulte » pour désigner l’aidant naturel. Le texte s’adresse cependant à tout autre membre d’une famille, quel que soit son lien de parenté avec la personne qui a la maladie d’Alzheimer.


Last Updated: 11/08/2017