Print

À la recherche du temps (French)

Nadine Francoeur



Le passé, le présent, le futur tout se mélangent. Les générations se mélangent moi ta fille, je suis parfois ta mère, conflit de générations. Le passé si loin est si proche le présent si près est si loin.

Tu te répètes et tu me demandes de me répéter, répéter, répéter. Dans nos discussions, il y a l'écho de ta mémoire défaillante, brisée, absente, décousue.

Je cherche le magicien qui va te faire apparaître comme avant. Ou réapparaître avant cette confusion d'identité, ce conflit de souvenirs. Il existe une pilule, mais elle n'est pas miracle, elle est mirage. Elle ralentit l'évolution pour ensuite reprendre le temps perdu, on ne sauve rien on gagne du temps, mais le temps ne traverse pas la réalité.

T'es où, même quand tu es avec moi je te cherche, je cherche ton regard, ta présence, ta chaleur. Tu es là, mais tu n'es pas là, je suis déjà séparée de ta réalité. Le temps n'est plus un bon repère, c'est le jeu du vrai ou du faux. On joue à faire semblant, semblant de quoi? On joue aux questions sans réponse. Tu fuis quoi en oubliant?

Je te cherche toi mon papa, tu me cherches moi ta fille, on ne se reconnaît plus on cherche ensemble pas le coupable, mais les coupables qui ont décousu le cousu du fil de ta vie. Tu avais une réputation de sérieux, maintenant tu ne fais plus d'envieux, juste des regards curieux. Je compose avec le temps et toi tu le décomposes pour trouver ta route perdue, la route de la réalité, de la vérité. Moi, je cherche du temps pour moi pour prendre mon souffle dans cette aventure d'accompagnement comme aimante naturelle. Nous avons tous les deux besoin d'un GPS pour nous retrouver.

Quand tu te cherches, je dois prendre les commandes et orienter les démarches. C'est à ce moment que ta colère frappe et que tu sens que je veux faire les choses à ta place. Je te retiens malgré toi ou je te laisse naviguer dans l'eau trouble jusqu'au risque? C'est tellement difficile de t'aider, ta maladie t'apporte dans un monde de contradictions. Tu nous dis sans nous dire : « Sois là pour moi, mais je veux te prouver que je peux le faire seul comme avant. » Nous devons ensemble apprivoiser le maintenant.

Derrière cette grande force que tu as toujours représentée se cache cette grande fragilité qui m'empêche malgré les difficultés de t'abandonner.

Tu sais papa, toi tu vis de plus en plus dans le passé et moi je vis depuis des années sur du temps emprunté au futur. Entre mes responsabilités de maman, de conjointe, d'enseignante, je dois comme fille trouver ou inventer du temps pour gérer ton passé et ton présent. Mais à ce jour, je peux dire que je fais encore cela avec le sourire et par amour.

© Nadine Francoeur 2014


Last Updated: 12/01/15
Back to top